•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève à la Sépaq : services réduits dans les réserves fauniques

Bâtiment d'accueil de la Réserve.

La Réserve faunique de Matane fait partie des endroits où les services seront diminués durant quelques jours à cause de la grève d'employés de la Sépaq.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Jean-François Deschênes

Dès vendredi soir minuit, 500 travailleurs de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) seront en grève. Des impacts importants sont à prévoir dans l'Est-du-Québec où la moitié des sites visés par les grévistes se trouvent.

De nombreux sites seront visités par les grévistes de samedi à jeudi.

Grève dans 7 sites de l’Est-du-Québec

  • Réserve faunique de Matane
  • Réserve faunique des Chic-Chocs
  • Réserve faunique de Port-Daniel
  • Réserve faunique de Rimouski
  • Réserve faunique de Port-Cartier
  • SEPAQ Anticosti
  • Auberge Port-Menier

Les syndiqués seront à l'entrée des sites pour accueillir les visiteurs comme le souligne la présidente régionale du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, Céline Bonneau. Pour leur dire pourquoi on est en grève et expliquer les revendications. Est-ce qu’on empêchera les chasseurs d’avoir accès au territoire? Ce n’est pas notre but.

Notre but n’est pas de pénaliser les chasseurs. Par contre, on doit aviser ces gens-là qu’ils n’auront pas le même service auquel ils doivent s’attendre.

Céline Bonneau, présidente régionale, Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec,
Une employée manipule de la carcasse d'un animal accrochée en morceau dans une pièce congélateur.

Les chasseurs devront s'organiser seuls lorsqu'ils voudront entreposer leur viande dans les congélateurs.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les sites resteront ouverts

Le porte-parole de la Sépaq, Simon Boivin, souligne que malgré ces bouleversements, tous les sites seront ouverts.

Il calcule qu'environ 45 employés-cadres feront le travail des 500 syndiqués ce qui provoquera certainement des ralentissements à certains endroits.

Les chasseurs qui le veulent pourront avoir un dédommagement.

Il n’est pas impossible que des gens qui avaient un service de guide par exemple ne puissent plus y avoir accès. Des gens qui avaient pu prendre des forfaits en plan américain avec des repas inclus. Il n’est pas certain. Il se peut que ce volet-là ne puisse pas être rempli.

Ce que la Sépaq s’est engagée à faire, c’est [d'indemniser] les gens qui pourraient subir des impacts négatifs

Simon Boivin, porte-parole, Sépaq

Exemples de services touchés selon les endroits :

  • Service de repas
  • Service de guide
  • Accès à une chambre froide
  • Prêts d'équipements

Des chasseurs déçus

Les chasseurs rencontrés à l'entrée de la Réserve faunique de Matane ne s'inquiètent pas du conflit, mais sont déçus.

Non, mais au prix que ça nous coûte pour venir ici, on devrait avoir un service qu’on devrait avoir, exprime le chasseur André Côté, de Montréal, insatisfait de savoir qu'il ne pourra pas avoir tous les services pour lesquels il a payé.

Cependant, Pierre Noël, de Saint-Bruno-de-Montarville, s’en accommode. Excepté que quand on va sortir, ça va être peut-être un peu plus lent pour enregistrer nos bêtes. On ne pourra pas les enregistrer ici qu’on nous a dit.

Mise en demeure

Pour une deuxième fois depuis juillet, le syndicat a déposé une mise en demeure contre la Sépaq. Il craint que la Société ait recours à des briseurs de grève. Cependant, la Sépaq rejette ces allégations et dit respecter les dispositions du Code du travail.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Relations de travail