•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseillers démissionnaires de Saint-Léandre officialisent leur départ

Les trois chaises vides derrière la table où se trouve des marques-places indiquant les noms de conseillers.

Des sièges sont demeurés vides lors de la dernière séance extraordinaire du conseil municipal de Saint-Léandre, convoquée le 12 septembre dernier.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Joane Bérubé

La municipalité de Saint-Léandre a finalement reçu les lettres de démission des quatre conseillers qui avaient annoncé leur départ le 3 septembre dernier.

Aucun des quatre conseillers démissionnaires ne s’était présenté par la suite aux deux assemblées extraordinaires convoquées par le maire, ce qui paralysait le fonctionnement de la Municipalité

Mercredi, deux semaines après l’annonce publique de leur départ lors d’une séance houleuse du conseil municipal, seule la conseillère Rose Lagacé avait alors remis sa lettre de démission.

Selon le ministère des Affaires municipales, les trois autres conseillers démissionnaires, soit Guylaine Ouellet, Gilles Rioux et Normand Lévesque ont remis la leur au cours des deux derniers jours.

Sans ces lettres de démission, la Municipalité se retrouvait dans une impasse administrative et juridique.

Selon les informations recueillies auprès de la Commission des affaires municipales, il aurait fallu attendre 90 jours après la séance du 3 septembre, soit en décembre prochain, avant de pouvoir signaler la vacance des postes et procéder par la suite à la tenue d’élections.

Avec la réception de ces lettres de démission, la Municipalité pourra demander l’intervention de la Commission. L’organisme pourra nommer une administration provisoire qui prendra en charge la gestion de la Municpalité jusqu’à l’élection de nouveaux conseillers.

Des dossiers comme celui du déneigement, qui était demeuré en suspens au moment de la démission des conseillers, pourront suivre leurs cours.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique municipale