•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'offre de piscines critiquée à Trois-Rivières : l'exemple de Saint-Hyacinthe

Enfants qui jouent dans l'eau avec les glissades.

Les jeux du Centre aquatique Desjardins de Saint-Hyacinthe attirent de jeunes familles.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Amélie Desmarais

Depuis plusieurs semaines, la pression publique s'intensifie sur la Ville de Trois-Rivières pour que l'offre de piscine soit bonifiée. Plusieurs Villes de plus petite taille comme Drummondville, Victoriaville et Saint-Hyacinthe ont fait le choix de se doter d'installations aquatiques familiales pour répondre aux besoins de l'ensemble des citoyens, tant les nageurs que les familles et ce, à un coût accessible. Voici l’exemple de Saint-Hyacinthe.

Jeux d'eau dans une piscine intérieure

Le Centre aquatique Desjardins de Saint-Hyacinthe compte de nombreux jeux d'eau.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Saint-Hyacinthe est une municipalité d'environ 56 000 habitants située en Montérégie. Depuis 2011, ses citoyens peuvent profiter d’un nouveau complexe aquatique qui est venu doubler l'offre de service. Les résidents de la MRC des Maskoutains y ont aussi accès.

Le Centre aquatique Desjardins attire au-delà de 100 000 baigneurs annuellement.

Gens qui font de la natation dans les couloirs.

Le complexe aquatique intérieur de Saint-Hyacinthe a été construit au coût d'environ 20 millions de dollars et il a ouvert ses portes en 2011.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Le complexe est entièrement adapté aux besoins des personnes handicapées.

Il est composé de deux bassins, l'un avec des corridors de 25 mètres, l'autre plus chaud est plus confortable pour les enfants et les personnes âgées.

Piscine avec nageurs loin.

Un des bassins du Centre aquatique Desjardins de Saint-Hyacinthe.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

C’est un projet qui a coûté une vingtaine de millions de dollars.

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, précise que la Ville a pu bénéficier d’une douzaine de millions de dollars, mais que le centre a des frais fixes importants.

Le maire est tout de même convaincu que c’est un investissement qui en vaut la peine.

Si on le regarde [au niveau] purement comptable, on n’arrive pas. C'est un soutien de la communauté pour un bassin comme ça, [qui permet] de répondre à l'ensemble des besoins.

Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe

Le directeur des loisirs de Saint-Hyacinthe, Michel Robidoux, a participé à la réflexion qui a mené à la construction du complexe aquatique. L'objectif au départ était de remplacer l'ancienne piscine municipale qui nécessitait des travaux majeurs.

Si on voulait refaire des bassins, il ne fallait pas refaire des choses qui correspondaient à une certaine époque, mais se mettre à jour pour maintenant et pour demain, explique-t-il. Il y a plusieurs Villes qui ont poussé en même temps que nous, comme Victoriaville, Drummondville et Blainville.

Les clubs de natation peuvent aussi compter sur une autre piscine, celle du Cégep de Saint-Hyacinthe, pour combler leurs besoins. Il y a aussi huit bassins extérieurs sur le territoire.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale