•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de vaccins contre la grippe

Une personne qui se fait vacciner.

La pénurie touche le secteur privé.

Photo : La Presse canadienne / Associated Press

Radio-Canada

Les cliniques médicales privées et les pharmacies de la province ont du mal à s’approvisionner en vaccins contre la grippe. Un problème d’emballage a forcé l’un des fournisseurs à jeter son produit.

Ainsi, Opti-Soins, une clinique d’Arvida, n’a pas reçu ses doses. On y vaccine normalement les travailleurs de plus de 200 entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Toutes ses campagnes de vaccinations sont annulées jusqu'à nouvel ordre.

Le secteur public a priorité sur le privé lorsqu'il est temps d'avoir accès aux vaccins.

On a essayé de s'approvisionner chez d'autres fournisseurs, malheureusement, ce n’est pas possible. Ce qu’ils vont essayer de faire, c’est de livrer la santé publique [...] S’il reste un peu de doses, ils vont peut-être être capables de nous en allouer, indique la directrice de l’approvisionnement chez Opti-Soins, Manon Poitras.

Elle ajoute que les pénuries de vaccins sont assez courantes. Cependant, il est rare que cela soit le cas pour celui contre la grippe.

C’est la première fois qu’on voit ça, de cet ordre-là. Oui, c’est préoccupant. C’est très préoccupant.

Manon Poitras, directrice de l'approvisionnement, Clinique Opti-Soins

Le ministère de la Santé achète quelque 2 millions de doses chaque année. Il s'approvisionne chez différents fournisseurs afin d'éviter une pénurie comme vit le secteur privé en ce moment.

Pour l’instant, toutes les campagnes de vaccination publiques prévues auront lieu comme d'habitude dès la mi-octobre.

D’après le reportage de Mélissa Savoie-Soulières

Saguenay–Lac-St-Jean

Vaccination