•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conférence annuelle sur la science et la technologie à Toronto

Une vue de la façade avant et de l'entrée de l'Ontario Science Centre, à Toronto

Le Centre des Sciences de l'Ontario sur la rue Eglinton, à Toronto.

Photo : iStock

Radio-Canada

Plus de 1500 scientifiques sont attendus samedi à Toronto pour une conférence internationale de quatre jours sur la science.

C'est l'Association des centres des sciences et de la technologie qui organise l'événement annuel avec la participation du Centre des Sciences de l'Ontario.

L'événement coïncide avec le 50e anniversaire du Centre des Sciences de l'Ontario et du premier pas de l'homme sur la lune. Le musée interactif de la rue Eglinton est d'ailleurs un partenaire de la conférence.

Le président du Centre des Sciences de l'Ontario, Maurice Bitran, avoue d'ailleurs qu'il a bataillé fort pour que Toronto soit sélectionnée comme ville hôte de l'événement cette année. Toronto a été choisie en 2015 pour organiser la conférence ce mois-ci.

On voit une vue du Palais des Congrès de Toronto au centre-ville.

L'aile nord du Palais des Congrès de Toronto au centre-ville.

Photo : Toronto Convention Centre

La rencontre réunit des chercheurs, des concepteurs et des spécialistes de la vulgarisation scientifique qui y présenteront leurs dernières découvertes technologiques ou les derniers enjeux de l'heure.

On y discutera des dernières innovations, la science et la technologie sont plus nécessaires que jamais pour comprendre d'importants enjeux comme la production alimentaire et le dérèglement climatique, explique M. Bitran qui est astronome de formation.

Discours, expositions interactives et ateliers pratiques seront offerts durant trois jours au Palais des congrès du centre-ville.

Plus de 1500 scientifiques originaires de 40 pays assistent à la conférence. La majorité vient des États-Unis et du Mexique. Certains y vendront leurs produits, car il s'agit aussi d'une foire commerciale.

L'événement n'est toutefois pas ouvert au public. Les médias y seront en revanche invités pour présenter aux amateurs les innovations et les idées qui y seront présentées et discutées.

Prise de vue bas des gratte-ciel en allant vers le haut avec fond de ciel bleu.

Le centre-ville de Toronto

Photo : Radio-Canada / Jean-François Benoit

Les retombées économiques d'un tel événement dans la métropole et pour la province sont évaluées à 3,7 millions de dollars, selon le vice-président des ventes du Palais des congrès de Toronto, David Chisholm. Au-delà de la conférence, les participants viennent ici pour prendre du plaisir, ils vont dépenser à l'hôtel, au restaurant, au théâtre, dans les magasins... et décider peut-être de rester plus longtemps en ville, explique-t-il.

À titre d'exemple, les retombées de toutes les conférences qui ont été organisées au Palais des congrès ont permis l'an dernier d'engranger des retombées de 556 millions de dollars, dont 145 millions en taxes pour les trois niveaux de gouvernement. Cela représentait 7000 emplois directs dans la métropole, ajoute M. Chisholm.

Après trois jours de colloques au centre-ville, la conférence prendra fin mardi au Centre des Sciences de l'Ontario avec des expositions ouvertes au public.

Toronto

Sciences pures et appliquées