•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Garderie Plein Soleil imagine un programme éducatif à l’image de Yellowknife

Cinq enfants couchés sur des petits matelas disposés en cercle.

Des enfants de la Garderie Plein Soleil s'apprêtent à faire la sieste.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Noémie Moukanda

L’équipe de la garderie francophone Plein Soleil à Yellowknife lance, vendredi, son programme éducatif « Imagine » qui prend en compte le développement des enfants en milieu francophone minoritaire et autochtone.

L'outil éducatif Imagine est décrit comme un programme fort par la consultante et agente de projet, Andréanne Simard. Depuis un an, un comité réfléchissait à la manière de mieux outiller la garderie, ses éducatrices, son personnel autour d’un programme qui regroupe l’ensemble des éléments nécessaires pour le développement global de la petite enfance, explique-t-elle.

Des documents superposés.

Le programme éducatif Imagine contient un cahier principal et quatre cahiers de charges par groupe d'âge.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Le comité était composé des membres du personnel et des parents d’enfants inscrits à la garderie. Mais plusieurs organismes francophones ont aussi porté de l’eau au moulin de ce projet d’envergure.

Trois femmes dans une plaine de jeux.

De gauche à droite : Amandine Falette-Galiussi (éducatrice), Monica Herelle (directrice de la Garderie Plein Soleil), Andréanne Simard (agente de projet)

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Nous avons eu un beau coup de main de la Commission scolaire francophone, du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest.

Andréanne Simard, consultante et agente de projet

Par ailleurs, les parents de la communauté ont été consultés et sondés lors d’un projet pilote de trois mois. Cette expérience donne la conviction à Andréanne Simard que les parents sont fiers, qu’ils trouvent ça important que leurs petits sont dans un milieu éducatif avec des objectifs clairs.

Ce comité tenait aussi à ce que ce programme soit le reflet de son environnement.

Une fillette couchée avec sa poupée.

Le programme éducatif Imagine présente six types d'éveil qui sont les sens, la littératie, la « numératie », la découverte, l'éveil aux arts et autres.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

On voulait quelque chose qui ressemblait à nos couleurs.

Andréanne Simard, consultante et agente de projet

La lumière n’est pas très présente quand on est en janvier, en février, rappelle l’agente de projet. Le programme a dû trouver des moyens pour que les enfants profitent de l’extérieur au maximum, précise-t-elle. Et cela se retrouve dans les valeurs et les principales activités du centre de la petite enfance. C’est ce qui différencie beaucoup notre programme des autres, mais ce qui permet aussi de dire qu’à Yellowknife enfin on a un programme fort, ajoute Andréanne Simard.

Le français en situation minoritaire

Ce programme éducatif aborde tant le développement langagier, que la motricité ou encore ce qui ressort du socioaffectif. Imagine fait la part belle au français, langue de cette garderie subventionnée.

L’enfant va parler français ici. Par contre, à la maison, peut-être qu’il va parler anglais, peut-être qu’il a un parent anglophone et un parent francophone. Comment peut-on faire, à la garderie, que l’enfant puisse tirer le meilleur des apprentissages en français?

Andréanne Simard, consultante et agente de projet

La Garderie Plein Soleil a développé cette section à partir de la littérature qui existe à ce sujet, mais aussi en collaborant avec des consultants pédagogiques. Il est crucial, selon Mme Simard, qu’un enfant qui apprend le français en situation minoritaire l’apprenne sans trop mélanger les langues, en se sentant à l’aise aussi.

Des enfants couchés sur des matelas disposés à terre et l'éducatrice qui passe à travers la salle.

La Garderie Plein Soleil à Yellowknife compte quatre groupes d'âge dont la pouponnière qui accueille deux catégories d'enfants âgés de 8 à 18 mois et de 18 à 24 mois.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Imaginer une expansion du centre

Au sein de l’École Allain St-Cyr, le centre de la petite enfance fonctionne à plein rendement avec 38 enfants. La directrice, Monica Herrell espère agrandir les infrastructures avec des travaux de rénovation. Cependant, le financement manque. La garderie est subventionnée par le gouvernement territorial et le nombre d’enfants a un impact direct sur le montant alloué au centre.

Il y avait des projets de rénovation, malheureusement, on les repousse. Mais un jour, ça se réalisera.

Monica Herrell, directrice de la Garderie Plein Soleil
Un bâtiment de l'extérieur avec des chaises en bois, une plaine de jeux et trois femmes qui marchent.

La Garderie Plein Soleil existe depuis 26 ans.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Victime de son succès et de la communauté francophone florissante, la Garderie n’arrive pas à répondre à la demande. La liste d’attente est longue de 34 enfants.

Grand-Nord

Enfance