•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SaskPower suspend son programme de rachat d'énergie solaire

Une toiture tapissée de panneaux solaires.

Le programme de facturation nette bénéficiait à des clients de SaskPower qui produisent de l'électricité avec de l'énergie solaire.

Photo : CBC/Randy McAndrew

Radio-Canada

Les producteurs d'énergie solaire ne pourront plus vendre leur surplus d'électricité à SaskPower, qui met fin temporairement à son programme de rachat.

Ce dernier disposait d'une limite de 16 MW, qui vient d'être atteinte. SaskPower le suspend jusqu'à ce que la société d'État saskatchewanaise prenne le temps de le réévaluer.

Lancé en novembre 2018, le programme de facturation nette de SaskPower permet à des propriétaires de produire de l’électricité solaire et de transmettre tout surplus au réseau en échange de crédits. Ceux-ci peuvent par la suite être utilisés pour acheter de l’électricité à la société d’État.

Le programme permet d'accumuler des crédits pendant trois ans.

Le solaire, victime de sa popularité

SaskPower indique que la capacité moyenne de production d’électricité des clients qui s'inscrivent au programme a augmenté de 80 % depuis juillet 2019.

Selon SaskPower, cette hausse est alimentée par un nouveau programme fédéral lancé ce mois-là. Il permet à de petites et moyennes entreprises d’obtenir un financement pouvant atteindre 25 % du coût de projets écologiques, comme la production d’énergie renouvelable. Ce programme est financé par le Fonds d’incitation à l’action pour le climat.

SaskPower n’a pas révélé la durée de réévaluation du programme de facturation nette.

Nous allons revoir le programme et nous assurer qu’il est financièrement soutenable et qu’il continue de répondre aux besoins des clients et de l’entreprise, a déclaré Mike Marsh, le PDG de SaskPower.

Une décision vivement critiquée

L’arrêt du programme de facturation nette a essuyé de nombreuses critiques de la part des producteurs d'énergie solaire.

« SaskPower tue l’industrie de l’énergie solaire avec un préavis d’un jour », a déclaré le PDG de TruGreen Energy, Miguel Catellier, par voie de communiqué.

Même surprise du côté du PDG de Wascana Solar Co-operative, Josh Campbell. C’est inacceptable. Les moyens de subsistance des gens sont en jeu ainsi que l’avenir de plusieurs entreprises installées en Saskatchewan, dit-il dans un communiqué.

De son côté, le chef de l’opposition, Ryan Meili, craint que cette décision n'empêche les Saskatchewanais de faire la transition vers des sources d’énergie renouvelable.

Nous avons une occasion incroyable, nous avons le meilleur environnement au pays pour la production de l’énergie solaire, déclare-t-il.

Pour le chef du Nouveau Parti démocratique, l’atteinte de la limite fixée avant la date prévue pour le programme est une indication que les gens veulent faire la transition énergétique. Il voit dans la décision de l'entreprise d'État le résultat d'un « manque d'imagination et d'ambition » de la part du gouvernement.

Avec les informations de Emily Pasiuk, CBC

Saskatchewan

Politique provinciale