•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand faut-il nettoyer ses conduits d'air?

L'intérieur d'un conduit d'air.

Photo : Radio-Canada

Maxime Denis

Avec la fin de la belle saison et l'arrivée de l'automne revient le goût d'être bien chez soi. Portes et fenêtres fermées, doit-on cependant s'inquiéter de la qualité de l'air que l'on respire à l'intérieur de nos chaumières ? Voici quelques conseils.

La poussière s'accumule dans les conduits d'air des systèmes de chauffage ou d'échangeur d'air. S'il y a la présence d'animaux dans la maison, il risque d'y en avoir davantage. Deux secteurs sont à surveiller dans une maison : la cuisine et la salle de lavage.

Souvent les retours d'air ont été installés dans les cuisines, ce qui cause une problématique, parce qu'ils aspirent le gras provenant des cuissons sur la cuisinière. La poussière colle plus à l'intérieur, explique le superviseur au Groupe Air-Plus, Jean Pelletier.

L'accumulation de bactéries, de moisissures, de pollens et d'allergènes peut être nocive pour la santé. Certaines personnes peuvent développer des allergies à la poussière ou des maladies pulmonaires. Dans certains cas, il s'agit même d'un risque d'incendie.

Les poussières s'accumulent et peuvent boucher la sortie et la sécheuse risque de surchauffer, précise M. Pelletier.

La sortie extérieure d'une sécheuse

La sortie extérieure d'une sécheuse

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Nettoyer soi-même ou pas?

Certains propriétaires peuvent toutefois nettoyer par eux-mêmes un bout de leurs conduits.

Pour certains appareils de chauffage, on peut le faire soi-même avec son aspirateur, mais quand on parle d'échangeurs d'air, surtout les maisons récentes c'est nécessaire d'avoir recours à une entreprise spécialisée, raconte le porte-parole de CAA-Québec, Pierre-Olivier Fortin.

De nos jours, les maisons sont construites de façon très étanche faisant en sorte qu'on risque de baigner dans un air vicié à l'intérieur, ajoute M. Fortin.

Dans un monde idéal, les échangeurs d'air peuvent être nettoyés tous les cinq ans tandis que les systèmes à air chaud peuvent être faits de 7 à 10 ans.

Un petit indice pour à savoir si le temps est venu de nettoyer les échangeurs d'air : il suffit d'ouvrir son appareil et regarder l'accumulation de poussière et l'état de propreté en général, selon M. Fortin.

Une grille d'un conduit d'air dans une résidence privée

Une grille d'un conduit d'air dans une résidence privée

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Il est important de prendre le temps de bien magasiner sa compagnie de nettoyage. Il n'y a pas d'urgence à sélectionner celle qui est de passage dans notre secteur, conseille Pierre-Olivier Fortin.

Le coût de l'opération est également à considérer. Il est estimé à environ 300 $ pour un échangeur d'air et à 450 $ pour un chauffage à air, mais tout peut varier selon la grandeur de la maison, informe Louis Houde du Groupe Air-Plus.

Le printemps et l'automne sont deux bonnes saisons pour se mettre à la tâche. L'été, les entreprises spécialisées profitent des vacances scolaires pour travailler dans les écoles.

Utiliser ou non un biocide?

Si certaines compagnies utilisent un biocide pour éradiquer les micro-organismes présents dans les conduits, CAA-Québec ne recommande pas l'utilisation de ce produit.

Au Canada, aucun produit destiné à cet usage n’est actuellement agréé. La Société canadienne d’hypothèque et de logement affirme d’ailleurs qu’une telle pratique n’est absolument pas nécessaire à un nettoyage approprié des conduits, peut-on lire sur le site de l'organisme.

Québec

Pollution