•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’acteur Willem Dafoe dit avoir aimé travailler en Nouvelle-Écosse

Une scène du film The Lighthouse.

Willem Dafoe joue le rôle principal aux côtés de l'acteur britannique Robert Pattinson, dans « The Lighthouse ».

Photo : Screen Nova Scotia/Eric Chakeen

Radio-Canada

Le public a eu l’occasion de voir la Nouvelle-Écosse au grand écran lors de la projection du long métrage The Lighthouse, en clôture du festival international du film FIN Atlantic.

The Lighthouse est une production américano-canadienne. Le film d’horreur psychologique tourné en noir et blanc doit être lancé dans les salles de cinéma en octobre. Il met en scène deux gardiens de phare au début du 20e siècle qui souffrent de solitude et basculent peu à peu dans la folie.

Il s’agit d’une « désintégration » de personnages qui se trouvent dans une position d’incertitude, explique l’acteur américain Willem Dafoe, qui partage la vedette avec son homologue anglais Robert Pattinson. Les personnages ressentent une menace pour leur identité et ils consomment beaucoup d’alcool. Le résultat peut être effrayant pour l’ensemble du public, souligne-t-il.

Willem Dafoe et le réalisateur du film, Robert Eggers, étaient à Halifax jeudi soir pour la première projection du film en Nouvelle-Écosse.

Le tournage a eu lieu en grande partie au cap Fourchu, dans la région de Yarmouth. Plusieurs scènes ont été filmées dans le froid et sous la pluie.

Ce décor a en quelque sorte guidé les acteurs sur la façon d'interpréter leurs rôles et de raconter l’histoire, indique M. Dafoe. Il dit avoir aimé cette expérience qui a enraciné son travail d’acteur.

Le film a été bien accueilli lorsqu’il a été présenté au Festival de Cannes au printemps et au Festival international du film de Toronto ce mois-ci, selon Willem Dafoe.

L'homme en costume et cravate sourit aux photographes.

L'acteur Willem Dafoe à la première du film « At Eternity's Gate » le 3 septembre 2018 à Venise

Photo : AFP/Getty Images / ALBERTO PIZZOLI

Le format noir et blanc peut sembler non conformiste, mais il donne des frissons au public, ajoute-t-il.

Robert Eggers dit être heureux aussi de voir que son film a été bien reçu jusqu’à présent. Il croit que les cinéphiles et les critiques de cinéma qui l’ont vu ont généralement compris l’oeuvre. Il en ressent une grande fierté.

Willem Dafoe qualifie les dialogues de « relevés et très précis ». Tout ce que faisaient les acteurs pendant le tournage était pensé, ajoute-t-il, en précisant que le scénario est le fruit d’une solide recherche.

Comme acteur, on aime savoir où on s’en va et, dans ce cas-ci, on a été servis! Ce fut un plaisir [de jouer dans cette production].

The Lighthouse sort en salle le 18 octobre.

Nouvelle-Écosse

Cinéma