•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matane souhaite une passerelle pour piétons et cyclistes sur la route 132

Des voitures stationnées sur un quai qui fait face à une marina

Le projet a été présenté au ministère des Transports

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Joane Bérubé

La Ville de Matane demande au ministère des Transports de financer une étude de faisabilité pour la construction d’une passerelle reliant la promenade des Capitaines au secteur de la marina.

La résolution a voté lundi dernier à la suite d’une rencontre entre le maire et le ministère des Transports. Il s’agit, explique le maire de Matane, Jérôme Landry, de voir s’il est possible d’aménager une passerelle qui pourrait être suspendue ou fixée au pont du Cap-des-Pilotes.

Ça permettrait d’avoir accès en vélo et à pied au site de la marina sans être exposé à la circulation intense de la route 132.

Jérôme Landry, maire de Matane

Jérôme Landry estime que ce pont améliorerait la fréquentation du secteur isolé du reste de la ville par la route 132. On veut trouver une façon de faire des réseaux cyclables, mais aussi avec des points de destination que les gens ont envie de prendre, comme le secteur de la marina qui est sous-exploité et pas accessible en vélo parce que trop dangereux.

Ce projet s’inscrit dans la démarche entreprise par la Ville de Matane avec les Ateliers Pierre Thibault sur la réorganisation du centre-ville.

Au départ, l’architecte proposait de construire un pont entre l’ancien quai et l’enrochement de la marina pour relier directement les deux rives. Cette idée a dû être abandonnée, explique le maire Landry. C’est un pont qui aurait dû être tellement haut à cause des mâts des voiliers que ce n’était pas réaliste.

Deux hommes, dont un à vélo, discutent sur un quai, près du pilier d'un pont routier.

La passerelle, selon le maire, pourrait être fixée au pont du Cap-des-Pilotes, et permettrait de rejoindre l'ancien quai à l'enrochement sur l'autre rive.

Photo : Radio-Canada

Jérôme Landry croit que ce serait la solution la plus simple et la plus avantageuse. Ce serait une avenue relativement économique, qu’on espère assumée par le ministère des Transports en très grande partie, parce qu’on le voit à Rimouski, il y a une passerelle de vélo et de piéton qui est juste à côté des véhicules.

Rencontre à l'automne

L’architecte Pierre Thibault, qui a été chargé de développer une vision pour l’aménagement du centre-ville de Matane, propose de relier les secteurs de la plage, du centre-ville et du parc des Îles.

Cette démarche s’inscrit dans la perspective d’importants travaux à venir dans les secteurs visés, dont la réfection du mur de protection qui longe l’avenue Desjardins, la construction d’un nouveau barrage au centre-ville et le réaménagement de la marina.

Un pont routier qui enjambe une rivière avec en arrière-plan une marina.

La route 132 coupe l'accès entre le centre-ville et la marina.

Photo : Radio-Canada / Joane Bérubé

Une première ébauche de cette proposition a été présentée aux Matanais en septembre dernier.

Une présentation publique de la proposition finale devrait avoir lieu cet automne.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Réseau routier