•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La villa Frederick-James menacée par l'érosion du cap Canon

La villa, dont la peinture est défraîchie, est maintenant très près de la falaise.

La villa Frederick-James érigée en 1887 sur le cap Canon à Percé.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Martin Toulgoat

La villa Frederick-James est menacée par l'érosion, et la Ville de Percé, en partenariat avec l'Université Laval qui en est propriétaire, souhaite déplacer la maison patrimoniale de quelques mètres et la rénover.

La villa Frederick-James tout près du bout d'un promontoire.

La villa Frederick-James, à Percé, appartient à l'Université Laval.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Sur le cap Canon, la villa Frederick-James domine le village de Percé et en impose.

Toutefois, de plus près, on constate rapidement sa fragilité.

Visiblement, elle nécessite des rénovations, et le promontoire au bout duquel elle est construite s'est érodé; la maison est de plus en plus près de la falaise.

La villa Frederick-James a besoin d'importants travaux pour répondre aux normes.

La villa Frederick-James a besoin d'importants travaux pour répondre aux normes.

Photo : Radio-Canada

Elle est tout près de la falaise, donc à court terme, moyen terme, c'est certain que cette villa-là est en danger à cause de l'érosion de la falaise.

Cathy Poirier, mairesse de Percé
Cathy Poirier, mairesse de Percé.

Cathy Poirier, mairesse de Percé

Photo : Radio-Canada

L'objectif serait donc d'éloigner de quelques mètres de la falaise la maison patrimoniale construite par le peintre américain Frederick James en 1887 et qui a été acquise par l'Université Laval en 2005.

La maison patrimoniale a été construite en 1887 par le peintre américain Frederick James.

La maison patrimoniale a été construite en 1887 par le peintre américain Frederick James.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Le défi est toutefois de trouver du financement. En effet, l'établissement d'enseignement supérieur, qui en est toujours propriétaire, ne peut pas payer ces travaux, puisque la maison n'est pas située sur l'un de ses campus.

L'Université Laval offre des cours d'été depuis 2002 à la villa Frederick-James de Percé.

L'Université Laval offre des cours d'été depuis 2002 à la villa Frederick-James de Percé.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

La stratégie est donc d'en faire un lieu accessible à l'année pour les étudiants de l’Université Laval, mais aussi pour d'autres établissements d'enseignement et centres de recherche d’ici et d’ailleurs dans le monde.

Étant donné qu'on va toucher à plusieurs secteurs, comme l'enseignement, la revitalisation du milieu, la préservation du patrimoine, je pense qu’il y a différents programmes au provincial et au fédéral qui pourront contribuer et assurer le financement.

Cathy Poirier, mairesse de Percé

L'Université Laval a acquis la villa en 2005.

Elle avait dû y interrompre ses activités d'enseignements estivales en 2015 et 2016, en raison de compressions imposées par Québec.

La villa Frederick-James devra aussi être mieux isolée pour pouvoir accueillir des étudiants durant l'hiver.

La villa Frederick-James devra aussi être mieux isolée pour pouvoir accueillir des étudiants durant l'hiver.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

La direction de l’établissement ne veut pas accorder d’entrevue sur la question, mais confirme travailler en partenariat avec la Municipalité afin d’assurer l’avenir de la villa Frederick-James.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Environnement