•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici les engagements des partis politiques fédéraux pour contrer la violence armée

Des armes à feu

Des armes à feu accrochées à un grillage installé au mur

Photo : iStock

Francis Beaudry

La violence armée est un enjeu important pour plusieurs communautés du pays, notamment à Toronto. Voici la position des grands partis nationaux en prévision des élections du 21 octobre, comme indiqué dans leurs plateformes électorales.

Parti libéral du Canada :

  • interdire les armes d’assaut de style militaire, y compris les AR-15
  • instaurer un programme de rachat des armes d’assaut achetées légalement
  • donner une amnistie de deux ans aux propriétaires d’armes d’assaut pour développer le programme
  • collaborer avec les provinces et les territoires pour donner la capacité aux municipalités de restreindre ou interdire les armes de poing
  • ne pas ressusciter le registre fédéral des armes d’épaule
  • obliger les importateurs de munitions à posséder un permis d’arme valide
  • suspendre les permis d’arme à feu pour les gens qui représentent un danger pour les autres ou eux-mêmes, notamment en matière de violence familiale et de violence liée au sexe
  • renforcement des lois d’entreposage des armes pour rendre plus difficile le vol d’armes à feu
  • lutter contre la glorification de la violence, notamment dans la publicité, la commercialisation et la vente d’armes à feu au Canada
  • mise en place par la GRC d’un programme de signalement d’achats d’armes en vrac, pour faciliter la lutte contre le détournement d’armes légales vers le marché noir

Parti conservateur du Canada :

  • la prison pour possession d’une arme à feu de contrebande
  • lutter contre les achats d’armes dans l’objectif d’en faire la contrebande
  • créer une force d’intervention des services frontaliers du Canada contre la contrebande d’armes
  • confiscation temporaire des armes à feu pour les patients souffrant de troubles mentaux
  • interdiction à vie de possession d’armes à feu pour les criminels violents et les membres de gangs
  • nouvelles pénalités pour la vente d’armes aux individus interdits de possession
  • donner de nouveaux outils à la police pour lutter contre la violence armée

Nouveau Parti démocratique :

  • empêcher les armes d’assaut et les armes de poing illégales de se rendre dans les villes
  • lutter contre la contrebande d’armes à feu
  • lutter contre le crime organisé
  • financement de projets contre les gangs de rue pour protéger les communautés et dissuader les jeunes de joindre les gangs
  • mettre l’accent sur la prévention de l’extrémisme violent, notamment les initiatives communautaires

Parti vert du Canada :

  • l’objectif est d’intercepter les armes de poing illégales et de les empêcher de se rendre dans les villes
  • rediriger des ressources des services frontaliers du Canada à réduire la contrebande d’armes à feu
  • lancer un programme de rachat volontaire et confidentiel des armes de poing et des armes d’assaut

Parti populaire du Canada :

  • remplacer le système de délivrance de permis par un système d’acquisition à vie pour les propriétaires d’armes et pour garantir leur droit de propriété
  • légaliser la possession d’armes par les Canadiens pourvu qu’ils utilisent leurs armes légalement
  • exiger que les armes à feu soient classées selon fonction et non sur des “caprices politiques arbitraires”
  • s’assurer que les modifications futures à la loi sur les armes à feu soient faites par le parlement et non par la GRC ou par le conseil des ministres.
Notre dossier Élections Canada 2019

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique fédérale