•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zuckerberg rencontre Trump et refuse de vendre Instagram et WhatsApp

L'homme sourit et pose proche d'un drapeau américain.

Mark Zuckerberg après une rencontre avec le sénateur John Cornyn le 19 septembre 2019

Photo : Getty Images / Samuel Corum

Agence France-Presse

Mark Zuckerberg était de passage à Washington, jeudi, où il a été reçu par le président Donald Trump à la Maison-Blanche. Le grand patron de Facebook a ensuite rejeté l'idée de vendre Instagram et WhatsApp lors d'une visite au congrès américain.

Bonne rencontre avec Mark Zuckerberg, de Facebook, dans le bureau ovale aujourd'hui, a simplement indiqué Donald Trump sur les réseaux sociaux, accompagnant son message d'une photo où l'on voit les deux hommes se serrer la main. Il n'a pas apporté davantage de détails sur la teneur de leurs discussions.

Non à la vente des propriétés de Facebook

Tandis que plusieurs États américains enquêtent sur la domination de Facebook du marché des réseaux sociaux, Mark Zuckerberg a rejeté l'idée de vendre Instagram et WhatsApp lors d'une visite au congrès, a affirmé le sénateur républicain qui le lui a suggéré.

Nous avons eu une conversation franche, a écrit sur Twitter Josh Hawley, après sa réunion à huis clos avec le patron-fondateur. Le sénateur est l'un des critiques les plus virulents de Facebook.

Je l'ai mis au défi de faire deux choses pour montrer que Facebook est sérieux sur les questions de l'impartialité, de la protection des données personnelles et de la concurrence. "Vendez WhatsApp et Instagram, et soumettez-vous à un audit indépendant extérieur sur la question de la censure." Il a répondu non aux deux, a affirmé le sénateur, qui avait déjà poursuivi le réseau de ses foudres quand il était procureur général du Missouri.

L'homme sourit.

Josh Hawley, le sénateur républicain du Missouri

Photo : Reuters / Mike Segar

Plusieurs autres rencontres avec des politiques

Mercredi soir, Mark Zuckerberg avait rencontré en privé d'autres personnalités politiques élues lors d'un dîner animé, a rapporté le sénateur démocrate Mark Warner.Il nous reste un long chemin à parcourir, mais j'apprécie sa sincérité et le fait qu'il ait pris nos inquiétudes au sérieux. J'espère que nous pourrons travailler ensemble pour affronter ces défis, a-t-il tweeté.

Il s'est fait bombarder de questions et de commentaires de la part de nombre de collègues, a précisé M. Warner sur Yahoo Finances.

S'il veut une plus stricte régulation, M. Warner a précisé qu'il n'était pas, pour l'instant, partisan de démanteler le géant Facebook.

Le Congrès travaille sur une législation protégeant mieux la vie privée face aux géants du web, pour qui les données personnelles sont souvent la principale source de revenus.

Réseaux sociaux

Techno