•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque de bénévoles pour les comités des usagers en Abitibi-Témiscamingue

Une femme pose devant une affiche du Comité des usagers du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue.

Claudette Carignan, présidente du Comité des usagers du CISSS-AT.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Tanya Neveu

Dans le cadre de la Semaine provinciale des droits des usagers, plusieurs activités sont organisées jusqu'au 27 septembre aux quatre coins de la région, qui fait face à une pénurie de bénévoles.

La thématique cette année est « Usagers et proches, au cœur des décisions ! »

Sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue, il existe 9 comités des usagers et 11 comités de résidents. Toutefois, le besoin en bénévoles est criant.

Les centres jeunesse, les centres de réadaptation physique, les centres de réadaptation intellectuelle et spectre de l’autisme et nos centres de dépendance en toxicomanie; ces comités-là, on se retrouve à être une personne ou deux personnes, on ne peut pas parler de comité. On aurait besoin de plus de monde pour faire connaître à ces usagers-là qu’ils ont des droits, eux aussi, déplore la présidente du comité des usagers de l’Abitibi-Témiscamingue, Claudette Carignan.

Le CISSS prêt à collaborer

Le comité des usagers de l’Abitibi-Témiscamingue interpelle le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) pour l’aider dans son recrutement.

La présidente-directrice générale du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, Caroline Roy, affirme que son organisation compte mettre la main à la pâte.

La volonté pour la direction, c’est d’accompagner et de collaborer avec le comité des usagers régional pour aller recruter de nouveaux usagers. Ça va dans le sens où on veut qu’il y ait davantage de participation des usagers au sein de la planification et de l’organisation de nos services, affirme-t-elle.

Abitibi–Témiscamingue

Santé publique