•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hospitalisations de jeunes ayant consommé du cannabis : l'Î.-P.-É. fait mauvaise figure

Une personne fume du cannabis.

Un joint de cannabis

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Les jeunes de l'Île-du-Prince-Édouard âgés de 10 à 24 ans occupent le quatrième taux d'hospitalisations parmi les plus élevés du pays en raison de problèmes liés à la consommation de substances comme le cannabis et l'alcool, selon un rapport de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

Les données ont été recueillies par l'ICIS entre 2017 et 2018, soit avant la légalisation du cannabis au Canada. Elles montrent qu'à travers le pays, le taux moyen d'hospitalisations est de 364 jeunes pour 100 000 personnes.

À l'Île-du-Prince-Édouard, ce taux est de 547 hospitalisations pour 100 000 personnes.

La province insulaire a donc le taux d'hospitalisations le plus élevé chez les jeunes de l'Atlantique, attribuable à des problèmes liés à la consommation de substances. À l'échelle nationale, elle se situe derrière les Territoires du Nord-Ouest, le Nunavut et la Saskatchewan.

À l'Île-du-Prince-Édouard, le cannabis est la substance qui a le plus entraîné d'hospitalisations. Les mélanges de substances constituent la deuxième cause d'hospitalisations, suivis de l'alcool.

Geoff Hynes, de l'ICIS, estime que plusieurs facteurs peuvent expliquer le taux d'hospitalisations supérieur à la moyenne dans la plus petite province. Le manque d'accès aux services communautaires ou de santé mentale pourrait être l'un de ces facteurs, selon le gestionnaire de l'initiative sur la santé de la population auprès de l'organisme.

C'est un véritable défi, car bien que les problèmes de santé mentale et la dépendance et la consommation d'alcool et d'autres drogues soient des enjeux distincts, ils interagissent entre eux.

Geoff Hynes, gestionnaire de l'initiative sur la santé de la population à l'Institut canadien d'information sur la santé

Selon l'ICIS, la consommation excessive de cannabis ou d'alcool est souvent liée à des problèmes de santé mentale. À l'échelle nationale, près de sept hospitalisations sur dix impliqueraient un trouble concomitant, allant de l'anxiété à la schizophrénie en passant par d'autres problèmes de santé mentale.

À l'Île-du-Prince-Édouard, près de 8 hospitalisations sur 10 se rapportent à un trouble concomitant, selon Geoff Hynes.

L'ICIS souhaite que les recherches se poursuivent afin que les premières données puissent être comparées à celles recueillies après la légalisation du cannabis en octobre 2018.

La sensibilisation est la clé afin de réduire le nombre d'hospitalisations chez les jeunes, selon Geoff Hynes. Si nous pouvons réduire la stigmatisation et avoir une conversation plus ouverte sur les risques et les méfaits, je pense que tout le monde en bénéficierait, dit-il.

Avec des informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Soins et traitements