•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partisans fidèles au poste pour le retour des grands champions du hockey junior canadien

Des hockeyeur en place pour une mise au jeu alors que le cadran indique qu'il reste neuf secondes au match.

Les dernières secondes du match inaugural de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Les champions en titre et détenteurs des Coupes du Président et Memorial recevaient l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

Émilie Parent Bouchard

C'était le match d'ouverture de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) jeudi soir à Rouyn-Noranda. Comme le veut la tradition, l'équipe championne de la Coupe du Président — et de la Coupe Memorial —, les Huskies, inaugurait cette nouvelle saison. Et même s'ils se sont inclinés 5 à 4 contre l'Armada de Blainville-Boisbriand, la foule, très enthousiaste de revoir les coupes à Rouyn-Noranda, croit que la reconstruction sera moins difficile que prévu.

Mesdames et messieurs, la deuxième Coupe du Président et la première Coupe Memorial en Abitibi-Témiscamingue! L'annonceur maison n'avait pas besoin d'en dire plus pour soulever la foule alors que les vétérans soulevaient une nouvelle fois les précieux trophées sous les applaudissements nourris de la foule.

Des partisans fébriles

Ils les attendaient d'ailleurs avec impatience : les partisans ont été plus de 2 400 à assister au match inaugural de la LHJMQ. Ils sont d'ailleurs convaincus d'avoir droit à du beau hockey encore une fois cette année.

La cérémonie des bannières et les coupes, je pense qu'on va avoir une autre bonne équipe compétitive cette année, lance Carl Boivin, fidèle partisan qui dit avoir eu des frissons en revoyant les meilleurs moments de la conquête des deux trophées lors de la dernière saison historique des Huskies.

La Coupe Memorial et la Coupe du Président sont posées sur un podium au milieu de la glace d'un aréna.

Les partisans ont pu voir à nouveau la Coupe Memorial et la Coupe du Président avant le match.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

En tant que fan des Huskies, je vais dire [qu'ils vont terminer la saison] premiers! On n'échange personne, on garde tout le monde et on s'en va encore pour la coupe cette année!», renchérit Christian St-Hilaire, qui espère voir les vétérans Jakub Lauko et Noah Dobson, qui tentent respectivement de se tailler une place avec les Bruins de Boston et les Islanders de New York, revenir avec la meute pour une dernière saison junior.

Je pense qu'ils vont être capables de faire les séries et peut-être même gagner une ronde!, anticipe pour sa part le jeune Caleb Rocheleau, 9 ans, qui ajoute avoir hâte de voir jouer Michaël Hébert, un hockeyeur de Rouyn-Noranda qui l'inspire parce qu'il est petit comme [lui]!

On a eu une saison de rêve et on va avoir encore une belle saison cette année. S'ils peuvent se maintenir en milieu de peloton, ça va être une belle surprise... juste avant Val-d'Or!, taquine pour sa part le mordu de hockey junior Michel Blais.

Trois bannières sont hissées au plafond d'un aréna. Sur un écran, on peut lire Huskies et Armada avec le chronomètre prêt pour le début du match.

Les bannières de l’équipe championne des coupes Mémorial et du Président et du Trophée Jean-Rougeau ont été hissées au sommet de l’aréna Iamgold.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

Transmettre « l'identité d'équipe »

Le milieu du peloton, c'est aussi la prédiction du descripteur des Huskies, Jean-Paul Charlebois, qui voit dans les Tyler Hinam, Alex Beaucage, Vincent Marleau et Louis-Filip Côté des vétérans qui sauront mener l'attaque et entraîner les recrues dans leur sillage.

Pour l'instant, moi je les vois au milieu du peloton. Je pense qu'on va avoir une équipe qui ne perdra pas son identité, on va avoir une équipe qui va batailler, qui va être compétitive. On a deux bons trios pour commencer et de bons jeunes, évalue M. Charlebois, qui a suivi les Huskies jusqu'à la Coupe Memorial ce printemps.

Quant à l'entraîneur Mario Pouliot, philosophe par rapport à cette première défaite, il abonde dans le même sens.

Il reste douze vétérans et c'est à nos vétérans de montrer le chemin à nos jeunes, mais ça va prendre du temps pour recréer ça, faut laisser le temps à nos jeunes d'apprendre, ils ne peuvent pas arriver au premier match et être à la même place que ce que ça a pris trois, quatre ans à construire. Il faut regarder le processus, il y a eu des choses très intéressantes, fait-il valoir, considérant par ailleurs la remontée de deux buts de l'Armada comme une leçon de laquelle la meute devra apprendre.

Les Huskies recevront les Cataractes de Shawinigan samedi. Quant à l'Armada de Blainville-Boisbriand, elle prend le chemin de Val-d'Or vendredi pour inaugurer la saison des Foreurs.

Abitibi–Témiscamingue

Hockey