•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marche pour le climat : la mobilisation s’organise en Estrie

Des manifestants tiennent une bannière sur laquelle il est écrit : «planète en grève».

Des travailleurs, des étudiants et des organismes communautaires organisent une marche pour le climat à Sherbrooke le 27 septembre.

Photo : Radio-Canada

Katy Larouche

Des organismes communautaires, des étudiants et des travailleurs organisent conjointement une manifestation pour le climat qui aura lieu à Sherbrooke le 27 septembre.

L’événement fait écho aux marches organisées dans plusieurs grandes villes du monde au cours de cette journée. La jeune environnementaliste suédoise Greta Thunberg sera d’ailleurs de passage à Montréal pour participer à la manifestation organisée dans la métropole à cette occasion.

En Estrie, le rassemblement est prévu à 13 h à l’Université de Sherbrooke. Les marcheurs feront un arrêt au parc Jacques-Cartier à 14h avant de poursuivre leur trajet en direction de l’hôtel de ville.

Mobilisation étudiante

L’Université de Sherbrooke a décidé de suspendre ses cours entre 12 h et 14 h 30 pour permettre aux étudiants de participer au mouvement sans être pénalisés.

C’est l’enjeu du siècle et afin de protéger l’environnement et les générations futures, il faut prendre ça à coeur pour que les gouvernements comprennent qu’ils doivent changer radicalement leurs politiques.

Marie Talaia Coutandin, étudiante à l’École du Barreau

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke propose aux classes du primaire et du secondaire qui le désirent d’organiser des activités thématiques sur l’avenir de la planète au cours de cette journée de mobilisation. Les classes du secondaire ont quant à elle la possibilité de se joindre à la marche au cours de l’après-midi, indique la Commission scolaire.

Action concertée

Les étudiants, les organismes et les travailleurs ont choisi de se regrouper en Coalition pour organiser conjointement cette marche à Sherbrooke.

Ce qu’on veut, c’est un événement qui rallie l’ensemble de la population estrienne, c’est pour ça que les organisations communautaires, syndicales, universitaires se sont unies.

Denis Beaudin, président CSN-Estrie

L’agente de liaison au regroupement des organismes communautaires, Claudia Fiori-Leduc, souligne que les organismes sont, eux aussi, invités à se mobiliser à leur façon, soit en participant à la marche ou en faisant d’autres actions de sensibilisation.

Ce n’est que le début, alors on espère que les groupes vont nous proposer des actions à petite et grande échelle, souligne-t-elle.  

Les citoyens peuvent par ailleurs arborer une feutrine verte pour montrer leur appui à la cause, soulignent les organisateurs de l’événement.

Avec les informations de John Naïs

Estrie

Changements climatiques