•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-France Lalonde remporte l’investiture libérale à Orléans

L'ex-ministre provinciale des Affaires francophones remporte l'investiture, mais le scrutin a suscité de fortes tensions

L'ex-ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, prononce son discours de remerciement.

L'ex-ministre des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, a remporté l'investiture libérale dans la circonscription d'Orléans.

Photo : Radio-Canada / Angie Bonenfant

Angie Bonenfant

La députée provinciale Marie-France Lalonde sera la candidate du Parti libéral dans la circonscription d’Orléans, aux prochaines élections fédérales. Elle a remporté l’investiture, jeudi soir, en devançant la femme d'affaires Khatera Akbari et l'avocat Jean-Claude Dubuisson dans un scrutin qui a donné lieu à de nombreuses contestations.

C'est une Marie-France Lalonde émue qui s'est présentée au lutrin dans les secondes qui ont suivi l'annonce de sa victoire. La course n'a pas été facile, a reconnu l'ancienne ministre, qui a rapidement demandé aux membres de son parti de se mobiliser pour aller chercher la victoire le 21 octobre prochain.

Il y avait deux autres excellents candidats. C'est toujours difficile quand on se dispute entre nous pour sécuriser une candidature.

Marie-France Lalonde, candidate libérale, Orléans

Il nous reste 32 jours [de campagne] pour sécuriser la victoire, ici, à Orléans. Moi, je commence à travailler ce soir. On va se rencontrer en équipe. On va déjà commencer à penser, demain matin, a-t-elle indiqué. On va tout faire pour garder le comté rouge.

L’investiture a eu lieu au Centre Shenkman, où 2094 membres ont exercé leur droit de vote. Le scrutin a toutefois engendré beaucoup de frustration auprès de membres qui n'ont pas pu voter.

Des dizaines d'électeurs, majoritairement issus du clan de Mme Akbari, prétendent avoir été disqualifiés pour des raisons qu'ils jugent frivoles. Mohammed Rahman, Anwar Khan et Fakruz Zaman, des libéraux de longue date qui résident à Orléans depuis de nombreuses années, disent que le parti les a empêchés de voter parce que la date de naissance dans la base de données était absente ou ne correspondait pas à celle inscrite sur leur papier d'identité.

J'ai beaucoup d'amis ici qui n'ont pas pu aller voter, eux aussi, parce que la date de naissance n'est pas bonne. Ce n'est pas correct!, a déploré Fakruz Zaman. Si mon nom est dans la base de données, que mon adresse correspond à ce qu'il y a dans la base de données et que j'ai des pièces d'identité qui correspondent aux informations qui sont dans la base de donnée, on devrait me laisser voter.

La candidate à l'investiture libérale dans Orléans, Khatera Akbari, discute avec une partisane.

La candidate à l'investiture libérale dans Orléans, Khatera Akbari, est déçue des résultats, mais demeure solidaire au parti.

Photo : Radio-Canada / Angie Bonenfant

La situation préoccupe la candidate défaite Khatera Akbari qui va profiter des prochains jours pour faire la lumière sur cette situation. Je ne suis pas certaine de ce qui s'est passé, il faudra que je fasse un peu de recherche pour le savoir, a-t-elle déclaré. Je sais qu'il y avait beaucoup, beaucoup de monde qui était frustré et déçu.

Mes valeurs libérales n'ont pas changé.

Khatera Akbari

Bonne joueuse, Khatera Akbari a quand même indiqué qu’elle allait travailler avec l’équipe de Mme  Lalonde pour que la circonscription demeure entre les mains du PLC. À la fin de la journée, on est tous libéral, a-t-elle lancé.

Marie-France Lalonde, qui a été choisie plus d’une semaine après le déclenchement des élections, va officiellement donner sa démission à l'Assemblée législative de l'Ontario, vendredi, mettant ainsi fin à une carrière politique au provincial qui a débuté en 2014.

Lors des élections fédérales , elle affrontera un ancien membre du Parti libéral, l’avocat David Bertschi, qui est passé au Parti conservateur au mois de mai. Le Nouveau Parti démocratique sera représenté par Jacqueline Wiens. Michelle Petersen et Roger Saint-Fleur sont les candidats pour le Parti vert et le Parti populaire du Canada.

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale