•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des surprises sur les relevés de cartes de crédit

Une personne regarde une carte de crédit devant son ordinateur.

Avec les nouvelles dispositions, si on a un solde de 10 000 $ sur sa carte, il faut rembourser 200 $ de plus par mois, sans compter les intérêts.

Photo : iStock

Danny Braun

Au Canada, deux détenteurs de carte de crédit sur cinq n’arrivent pas à rembourser leur solde. Une nouvelle règle québécoise vient mettre un peu d’ordre dans ce marché en pleine expansion.

Les derniers relevés de cartes de crédit ont réservé bien des surprises. Une nouvelle réglementation, en vigueur depuis le mois d’août dernier, oblige les consommateurs à rembourser un minimum de 2 % du solde de leur carte.

Il y a un aspect pédagogique à la mesure : ne payer que le minimum du solde est extrêmement coûteux. Il vaut mieux accélérer le remboursement de ses cartes, quitte à utiliser d’autres produits de crédit, comme les prêts personnels ou les marges de crédit à taux moindre pour sortir gagnant.

Charles Tanguay, porte-parole de l’Office de la protection du consommateur

D'autant que depuis 20 ans, le nombre de cartes de crédit a plus que doublé au Canada. Il y a plus de 75 millions de cartes en circulation à travers le pays, selon les récentes données de l’Association des banquiers canadiens. Et les conséquences d’un retard ou d’un remboursement partiel du solde de la carte coûtent très cher, puisque les intérêts continuent de s’appliquer à l’ensemble des achats effectués.

Moi, j’ai quatre cartes. Ça m’est déjà arrivé de ne pas pouvoir rembourser mes soldes, et les banques sont très agressives quand tu ne les payes pas, affirme une dame qui a demandé à garder l'anonymat pour ne pas révéler sa situation financière.

J’ai reçu l’avis cette semaine. Je connais pas mal de monde qui s’est endetté. C’est un cercle vicieux, on devient comme un hamster. On travaille pour payer les cartes de crédit, ajoute un détenteur de carte qui lui non plus ne souhaite pas être nommé.

Concrètement, ça veut dire quoi? Si vous avez un solde de 10 000 $ qui traîne sur votre carte, vous devrez débourser 200 $ de plus par mois, sans compter les intérêts. Si vous avez une carte de crédit avec un taux d’intérêt de 19,9 %, cela peut représenter un paiement obligatoire de 360 $ par mois.

Les associations de consommateurs ont applaudi à cette initiative de l’Office de la protection du consommateur, car elles réclament depuis des années un resserrement des règles qui touchent les cartes de crédit ainsi que l’accès au crédit en général.

Avant, on rencontrait des gens à très faible revenu qui étaient sur l’aide sociale, mais depuis les dix dernières années, on voit des personnes qui ont des carrières ou qui sont propriétaires et qui n’arrivent pas à payer leur dette. Le problème de surendettement se répand aux classes supérieures et aisées.

Élise Thériault, avocate et conseillère juridique chez Option consommateur

Finances personnelles

Économie