•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des anciens élus conservateurs à la reconquête de circonscriptions clés dans le Grand Toronto

Le chef conservateur Andrew Scheer, à gauche, serre la main de Ted Opitz, candidat conservateur d'Etobicoke — Centre dans une réunion de campagne.

Le chef conservateur Andrew Scheer, à gauche, serre la main de Ted Opitz, candidat conservateur d'Etobicoke — Centre. Ted Opitz est l'un des six anciens députés de la région du Grand Toronto à avoir perdu leur siège en 2015, mais se présente à nouveau en 2019.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Six anciens députés conservateurs de la région du Grand Toronto visent un retour politique en tentant de reconquérir des sièges essentiels pour le Parti conservateur du Canada.

Leurs victoires dans des circonscriptions clés en 2011 ont été déterminantes pour que Stephen Harper obtienne une majorité, tandis que leurs défaites en 2015 ont établi la domination du Parti libéral de Justin Trudeau sur la région du Grand Toronto.

Les performances de ces six candidats le soir des élections en octobre donneront une bonne indication du succès de la campagne d'Andrew Scheer.

  • Etobicoke Centre : Ted Opitz
  • Mississauga – Lakeshore : Stella Ambler
  • Mississauga-Est – Cooksville : Wladyslaw Lizon
  • Newmarket – Aurora : Lois Brown
  • Oakville : Terence Young
  • Richmond Hill : Costas Menegakis

Les six partis sont considérés comme des circonscriptions ciblées par les conservateurs d’Andrew Scheer pour plusieurs raisons, notamment la composition de leur banlieue, les victoires passées des candidats et les victoires des progressistes-conservateurs de Doug Ford lors des élections ontariennes de l'année dernière.

C'est l’épicentre. C'est là que nous devons gagner si nous voulons gagner un gouvernement, a déclaré Stella Ambler, candidate conservatrice à Mississauga – Lakeshore.

Une femme dans un local de campagne.

Stella Ambler est la candidate conservatrice à Mississauga-Lakeshore. Sa défaite dans sa circonscription en 2015 a été la course la plus serrée parmi les six sièges de Mississauga balayés par les libéraux.

Photo : CBC

Stella Ambler a été députée de la circonscription de 2011 à 2015. Sa défaite par 3700 voix a été la course la plus serrée des six sièges de Mississauga, qui ont été balayés par les libéraux en 2015.

Bien sûr, c'est difficile de perdre, mais honnêtement, vous ne pouvez pas le prendre personnellement, a déclaré Mme Ambler.

Elle a déclaré que sa décision de se relancer dans la course après avoir perdu n'avait pas été difficile à prendre, mais qu'elle nécessitait un revirement personnel. Mon mari m'a rappelé que j'avais dit il y a quatre ans que je ne referais jamais ça, a-t-elle déclaré en riant.

Pour Stella Ambler, c'est une nouvelle manche après sa course de 2015 contre le libéral Sven Spengemann, mais cette fois, il est le député sortant.

C'est une campagne totalement différente, le sentiment est différent, a déclaré Stella Ambler.

Les électeurs de Mississauga – Lakeshore sont ouverts d'esprit, a-t-elle déclaré. Ils ont donné une chance à Justin Trudeau, mais cette fois, ils ne le referont pas, alors j’ai bon espoir qu’on va reprendre [le siège].

Signalant l’importance d’Etobicoke Centre pour les conservateurs, Andrew Scheer a fait du bureau de campagne de Ted Opitz un arrêt de sa tournée de campagne mercredi après-midi.

Ted Opitz admet que sa défaite de 2015 était décevante, mais affirme qu'il a toujours gardé en tête la possibilité d'un retour.

Ted Opitz parle en entrevue devant un drapeau canadien.

Ted Opitz tente de reprendre le siège à Etobicoke Centre pour le Parti conservateur. Il a remporté une course serrée en 2011, mais a perdu en 2015.

Photo :  CBC / Oliver Walters

La décision était en réalité plus facile que je ne le pensais, a-t-il déclaré lors d'une interview. J'ai aimé être au Parlement, j'ai aimé servir.

Ted Opitz ne fait pas face à député sortant, car le libéral contre lequel il a perdu en 2015, Borys Wrzesnewskyj, ne se représente pas. Le candidat libéral est Yvan Baker, qui a représenté la circonscription de Queen's Park au niveau provincial avant de la perdre en 2018.

C'est une course difficile à gagner et rien ne va de soi, a déclaré M. Opitz. Sa victoire en 2011 était à peu près aussi serrée que possible, avec une marge de 26 voix. Les résultats n’ont pas été scellés avant l'année suivante, lorsqu'un jugement de la Cour suprême du Canada a confirmé sa victoire.

Parmi les autres anciens députés conservateurs qui cherchent à regagner un siège dans les circonscriptions de la région du Grand Toronto, Lois Brown à Newmarket-Aurora et Terence Young à Oakville participent tous les deux à leur cinquième élection fédérale consécutive.

Tous les deux ont perdu en 2006, gagné en 2008 et 2011 et perdu en 2015.

Les deux affrontent de nouveaux candidats libéraux pour la première fois, les députés sortants ne souhaitant pas se représenter.

La défaite de Costas Menegakis en 2015 s'est produite dans la circonscription d'Aurora — Oak Ridges — Richmond Hill. Il s'est lancé dans la course dans la circonscription après que les limites de Richmond Hill aient été redéfinies.

Avec les informations de Mike Crawley, CBC

Toronto

Politique fédérale