•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bureaux de circonscription des députés démissionnaires ferment à Regina et à Saskatoon

Gros plan sur les visages de Warren Steinley et de Corey Tochor.

Lors des prochaines élections fédérales, Warren Steinley (à gauche) sera le candidat conservateur dans la circonscription de Regina-Lewvan, alors que Corey Tochor (à gauche) tentera de se faire élire dans Saskatoon-University.

Photo : CBC

Radio-Canada

Les bureaux de circonscription de Corey Tochor, à Saskatoon Eastview, et de Warren Steinley, à Regina Walsh Acres, ont fermé leurs portes. Ces deux députés du Parti saskatchewanais ont démissionné la semaine dernière pour tenter de se faire élire aux élections fédérales.

Selon le chef de cabinet du caucus gouvernemental, John Saltasuk, les lignes téléphoniques sont transférées respectivement aux bureaux de circonscription des députés Don Morgan, à Saskatoon, et Laura Ross, à Regina.

Le premier ministre, Scott Moe, a indiqué qu’il ne déclenchera pas d’élections partielles pour remplacer les députés démissionnaires avant les prochaines élections provinciales, prévues en 2020. Légalement, il n’est pas tenu de le faire.

De plus, il estime que cela coûterait plus de 700 000 $ aux contribuables et veut ménager les finances publiques.

Un argument que rejette le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, qui dénonce la fermeture des bureaux de circonscription.

Cela sape le concept même de la représentation démocratique, lance le chef de l'opposition.

Ryan Meili a lancé une pétition pour réclamer la tenue d’élections partielles afin de pourvoir les postes vacants à l’Assemblée législative.

Avec les informations de CBC

Saskatchewan

Politique provinciale