•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élus déchus de Matimekush-Lac John contestent l’annulation de leur élection

Les bureaux du conseil de bande de Matimekush-Lac John.

Les bureaux du conseil de bande de Matimekush-Lac John

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseil de la communauté de Matimekush-Lac John conteste la décision du comité d'appel qui a annulé cette semaine le résultat des élections du 4 juillet dernier.

Réunis mercredi, le chef, Réal McKenzie, et les conseillers ont voté à l'unanimité pour contester conjointement, devant une cour fédérale, l'invalidation des élections qui les avaient portés au pouvoir.

Une requête en ce sens a été déposée par le conseiller juridique David Schulze.

Par ailleurs, Réal McKenzie répond à certaines des critiques qui ont mené à la contestation du résultat des élections du 4 juillet dernier. Le chef déchu fait valoir qu'il était domicilié dans la communauté au moins un an avant le déclenchement des élections et qu'il était donc admissible comme candidat.

Réal McKenzie, ex-chef de la communauté innue de Matimekush-Lac John.

Réal McKenzie, ex-chef de la communauté innue de Matimekush-Lac John

Photo : Radio-Canada

J'ai fourni ce qu'il y avait à fournir, des preuves à l'appui. Mon lieu de résidence a toujours été le même : Matimekush, à Schefferville.

Réal McKenzie

Les plaintes du chef sortant et candidat défait, Tshani Ambroise, concernant le lieu de résidence de Réal McKenzie avaient mené à la constitution du comité d'appel, responsable de l'invalidation des élections.

Réal McKenzie avait remporté les élections du 4 juillet dernier avec 200 votes, 37 voix devant Pako Vachon. Tshani Ambroise avait quant à lui cumulé 106 votes.

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Côte-Nord

Autochtones