•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CTT s'entend avec un jeune Noir ayant intenté une poursuite pour avoir été plaqué au sol

Des policiers et inspecteurs de la CTT immobilisent un adolescent dans une vidéo publiée du Facebook en février.

Des policiers et inspecteurs de la CTT immobilisent un adolescent dans une vidéo publiée du Facebook en février 2018.

Photo : Facebook/Bethany McBride

La Presse canadienne

La Commission de transport de Toronto (CTT) a présenté ses excuses et s'est entendue avec un jeune Noir qui a poursuivi l’agence après avoir été plaqué au sol et détenu de force par des inspecteurs de billets l'année dernière.

Reece Maxwell-Crawford a déclaré qu'une action en justice qu'il avait intentée contre la CTT avait été réglée et qu'il était satisfait que la commission prenne des mesures pour lutter contre la discrimination.

Le directeur général de la CTT, Rick Leary, a promis que l'agence ferait mieux et s’est excusé jeudi auprès de Reece Maxwell-Crawford. Il s’est par ailleurs engagé à adopter les recommandations de l'ombudsman de Toronto, Susan Opler.

Celle-ci a publié un rapport sur l'incident en juillet, affirmant que la propre enquête de la CTT n’était pas satisfaisante à plusieurs égards.

Susan Opler a déclaré que la CTT n'avait pas analysé les preuves permettant de déterminer si le racisme — conscient ou inconscient — avait été un facteur poussant les inspecteurs à agir comme ils l’ont fait.

L’ombudsman a formulé une série de recommandations visant à améliorer l'approche de la CTT en matière de discrimination, notamment en demandant que toutes les enquêtes soient indépendantes et impartiales.

Rappel de l'incident

Selon la conductrice du tramway, Bethany McBride, qui avait posté une courte vidéo de l'incident sur Facebook, le jeune homme sortait du tramway quand il a été saisi par un employé de la CTT. L'adolescent l'a poussé, selon Mme McBride. En descendant, le même inspecteur et un second ont plaqué le jeune homme au sol. Dans la vidéo, le jeune homme crie plusieurs fois : vous me faites mal.

Les policiers sont arrivés quelques minutes plus tard et l'adolescent a été menotté. Il a ensuite été conduit à la voiture de police.

Selon l'ombudsman Susan Opler, les fonctionnaires de la CTT lui avaient fait savoir en 2018 qu'il existait une politique claire selon laquelle les inspecteurs ne sont pas autorisés à toucher les usagers, sauf pour se défendre en cas d'agression. Une politique qui n'avait toutefois jamais été formalisée par écrit, même si le processus était en cours, selon Mme Opler.

Toronto

Justice et faits divers