•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec refuse de nommer un ministre uniquement pour la région Gaspésie et les Îles

Plan rapproché de Méganne Perry Mélançon.

La députée Méganne Perry Mélançon estime que les besoins de la Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine sont différents de ceux des régions voisines. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Catherine Poisson

La députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, se dit très déçue de voir que Québec est fermé à l'idée de nommer un ministre responsable uniquement de la région de la Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine.

Méganne Perry Mélançon a déposé une motion jeudi matin à l'Assemblée nationale demandant au gouvernement de nommer un ou une ministre responsable de la région de la Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine et de cette région seulement.

L'Assemblée nationale a toutefois refusé de débattre de la motion.

Je ressens une profonde déception parce que le gouvernement se dit favorable au développement des régions. Eh bien, il aurait eu la chance de le démontrer par un geste clair, d'adopter la motion à l'unanimité, déplore la députée péquiste.

Elle souligne avoir reçu l'appui des autres partis d'opposition.

Si le gouvernement veut se montrer favorable au développement des régions, il faut au moins qu'on ait notre propre ministre.

Méganne Perry Mélançon, députée de Gaspé

Actuellement, c'est la caquiste Marie-Eve Proulx qui est responsable de la région de la Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine ainsi que de celles du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches. Marie-Eve Proulx est également ministre déléguée au Développement économique régional.

La députée Méganne Perry Mélançon insiste pour dire qu'il ne s'agit pas de remettre en question la compétence de Mme Proulx, mais bien de faire preuve d'équité à l'égard de la région de la Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine.

Elle rappelle par ailleurs que sous le précédent gouvernement de Philippe Couillard, le ministre Jean D'Amour avait été nommé ministre responsable de la Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine et du Bas-Saint-Laurent, avant que le gouvernement ne se ravise et nomme Sébastien Proulx ministre responsable de la région.

Ce n'était pas possible pour un ministre de s'occuper de deux grandes régions dont les besoins sont tout à fait différents, alors trois régions sous la gouverne d'une seule ministre, c'est impensé [sic], soutient la députée.

Malgré ce revers, Méganne Perry Mélançon assure que cette demande demeure l'une de ses priorités.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale