•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opération policière est terminée après l'évacuation du Centre K.-C.-Irving à Bathurst

Un camion dans l'entrée principale du Centre régional K.-C.-Irving.

L'escouade spécialisée en explosifs est intervenue, jeudi à Bathurst.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Radio-Canada

L'opération policière qui se déroulait depuis la fin de l'avant-midi au Centre régional K.-C.-Irving de Bathurst, au Nouveau-Brunswick, à la suite de la découverte d'un objet jugé suspect a pris fin vers 18 h, jeudi.

C'était un item qui a été laissé de façon malencontreuse, mais cet item ne créait aucun risque à la santé publique, a expliqué en fin de journée Luc Foulem, directeur des communications corporatives à la Ville de Bathurst.

C'est un employé des équipes de nettoyage de l'édifice qui a découvert un objet emballé qui a éveillé des soupçons. Il n'avait pas vu le contenu, mais on parle de vibrations, on parle de bruits sonores qui émanaient du colis, explique Luc Foulem.

Les démarches appropriées étaient de communiquer avec la force policière, souligne le porte-parole de la Municipalité.

Une voiture de police stationnée près du centre K. C. Irving.

Cinq auto-patrouilles ont répondu à l'appel.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Dépêchés sur les lieux, les policiers de Bathurst avaient procédé à l'évacuation de l'édifice et établi un vaste périmètre de sécurité autour du centre. Quatre camions de pompiers se sont aussi rendus sur place.

L'édifice est demeuré fermé pendant plusieurs heures. L’escouade policière spécialisée en explosifs a éventuellement inspecté les lieux et déterminé qu'il n'y avait pas de menace.

Des employés évacués du centre KC Irving font le pied de grue à l'extérieur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des employés du centre ont fait le pied de grue à l'extérieur.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Luc Foulem n’a pas voulu dévoiler la nature exacte de l’objet, prétextant que l’enquête se poursuivait. Il précise néanmoins qu'il n'y avait pas de raison malicieuse pouvant expliquer la présence de l'objet en question. 

L'incident, précise-t-il, n'est aucunement relié au match entre les Canadiens de Montréal et les Panthers de la Floride qui a été disputé mercredi soir au Centre régional K.-C.-Irving de Bathurst.

Il n'est pas non plus lié au début, vendredi soir, de la saison 2019-2020 du Titan d'Acadie-Bathurst de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Contrecarrés par l'évacuation de l'édifice, jeudi, les préparatifs pour ce match peuvent à présent reprendre et tout devrait se dérouler selon l'horaire prévu.

D'après les renseignements de Francois Le Blanc

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers