•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La limite de vitesse diminuera sur la route 112 à Ascot Corner

Deux voitures devant une pancarte affichant la route 112.

La route 112 à Ascot Corner.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Radio-Canada

La limite de vitesse passera de 90 à 70 km/h sur un tronçon de la route 112 à Ascot Corner dès le 1er octobre prochain.

Cette mesure vient à la suite d'une levée de boucliers d'élus municipaux et de citoyens qui réclamaient depuis longtemps des actions concrètes pour réduire le nombre de collisions.

Le ministère des Transports du Québec installera également des radars pédagogiques pour sensibiliser les automobilistes au changement de vitesse.

Une victoire pour la famille d’une des victimes

La mère de Christophe Thivierge qui a perdu la vie le 2 septembre à cette intersection est heureuse que cette mesure soit mise en place rapidement, à la suite des demandes citoyennes.

Je trouve ça quand même désolant que ça prenne des drames comme celui-là pour ouvrir les yeux du ministère des Transports.

Valéry Pelletier, mère de Christophe Thivierge

Valéry Pelletier croit néanmoins que des gestes auraient pu être posés plus rapidement pour sécuriser ce secteur. Je ne sais pas si la diminution de la vitesse aurait pu permettre à mon fils d’être encore en vie aujourd’hui, mais si au moins ça peut sauver d’autres vies, c’était le but de ma démarche, explique Valéry Pelletier.

Une solution à court terme, croit la municipalité

La mairesse d’Ascot Corner, Nathalie Bresse, est satisfaite que le ministère des Transports ait agi rapidement dans le dossier. Elle doute néanmoins que cette mesure soit suffisante pour diminuer de façon durable le nombre d’accidents dans le secteur.

C’est une solution plaster, oui le 70 kilomètres va réduire la vitesse, mais il faut continuer l’étude

Nathalie Bresse, mairesse de Ascot Corner

La mairesse indique que le Ministère pourrait, par exemple, procéder à des réparations sur la chaussée et que la Sûreté du Québec pourrait s’impliquer davantage afin de sécuriser l’intersection.

Une route de campagne.

La route 112 à Ascot Corner

Photo : Radio-Canada / John Naïs

De son côté, le Ministère affirme être conscient que cette mesure, à elle seule, n’est pas suffisante pour assurer la sécurité sur ce tronçon de la route 112.

Des démarches ont été enclenchées au début du mois pour procéder à une étude plus approfondie du secteur. C'est cette étude qui va permettre de déterminer les actions qui pourront être faites, explique la porte-parole du MTQ en Estrie, Dominique Gosselin.

Les résultats de cette étude sont attendus l'an prochain. Plus de 14 000 véhicules circulent en moyenne sur la route 112 chaque jour.

La mairesse Nathalie Bresse espère néanmoins que cette mesure aura un impact sur le comportement des automobilistes.

J’espère que ça va conscientiser les gens qui passent sur ce tronçon-là. J’espère que ça va les conscientiser que si chacun fait attention, ça va aider aussi, souligne Nathalie Bresse.

Estrie

Transports