•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jody Wilson-Raybould extrêmement déçue par le « brownface » de Justin Trudeau 

Jody Wilson-Raybould dans les studios de Radio-Canada, à Vancouver.

L'ex-ministre libérale se présente comme candidate indépendante dans la circonscription de Vancouver-Granville.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La Presse canadienne

Jody Wilson-Raybould, qui a été renvoyée du caucus libéral à la suite du scandale SNC-Lavalin, s'est dit « extrêmement déçue » d'apprendre que le premier ministre Justin Trudeau s'était maquillé le visage en brun il y a 18 ans.

Mme Wilson-Raybould a déclaré aux journalistes, mercredi, après un rassemblement à Vancouver, que, lorsqu'elle a entendu parler pour la première fois de la photo le montrant le visage maquillé en brun, elle ne pensait pas que c'était vrai.

Je suis extrêmement fière d'être une personne autochtone dans ce pays, une personne qui a été victime de racisme et de discrimination, a-t-elle déclaré. Et il est totalement inacceptable pour toute personne en position d'autorité et de pouvoir de faire quelque chose comme ça.

Aujourd'hui, M. Trudeau s'est excusé et a demandé aux Canadiens de lui pardonner après la publication de la photo par le magazine Time. Elle le montre déguisé en Aladdin, le visage et les mains noircis par le maquillage, lors d'une soirée sur le thème des mille et une nuits, organisée dans une école privée de Vancouver où il enseignait.

Des participants à une fête costumée.

Justin Trudeau se serait maquillé le visage dans le cadre d'une soirée costumée à thématique « Mille et une nuits », en 2001, dans une école de Vancouver où il enseignait.

Photo : TIME Magazine

J'aurais dû savoir, même à cet âge-là, que je n'aurais pas dû faire ça, mais je l'ai fait et je m'en excuse profondément.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Choqués, incrédules et déçus, les adversaires politiques de Justin Trudeau n'ont pas perdu de temps pour réagir, alors que la campagne électorale fédérale bat son plein.

Les images dites de blackface (visage noir) ont été à l'origine de plusieurs controverses au cours des dernières années, principalement aux États-Unis, où un certain nombre de politiciens bien en vue ont été forcés de présenter des excuses pour des photos semblables retrouvées dans des albums de finissants.

Colombie-Britannique et Yukon

Élections fédérales