•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vidéo de Faire danser un village à Sherbrooke dévoilée aux artisans

Des gens qui dansent dans la côte King près du cénotaphe

Plusieurs Sherbrookois ont dansé dans la côté King jeudi matin.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Les artisans qui ont participé au tournage de Faire danser un village, tournée à Sherbrooke en juillet dernier, pourront découvrir le fruit de leur travail lors du dévoilement de la vidéo ce jeudi soir au Théâtre Granada.

Le concept de ce projet est de faire danser des citoyens dans leur milieu de vie au son d'une musique écrite par des gens de l'endroit. À Sherbrooke, c'est la journaliste et parolière Mélanie Noël qui a signé les mots de la chanson appelée « Nos histoires se touchent » et c'est le duo Hey Major qui a composé la mélodie.

Plus d'une centaine de figurants ont participé à l'aventure.

Pour les membres du comité organisateur, Faire danser un village est avant tout un projet pour la communauté. Fondamentalement, c'est de se retrouver, de partager quelque chose ensemble. Ce n'est pas un objectif touristique, ce n'est pas un objectif économique ou financier. C'est un objectif profondément social et humain, explique l'un des membres du comité organisateur, Christian Bibeau.

Sherbrooke n'est pas la première ville à danser dans le cadre de ce projet. Au cours des derniers mois, les habitants de Magog, Lac-Brome et de la région de Brome-Missisisquoi ont participé à l'aventure.

La vidéo sera dévoilée lundi sur les médias sociaux.

Estrie

Danse