•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police autochtone a perquisitionné deux dispensaires dans la PN de Wahnapitae

Trois pots contenant de la marijuana.

Il y a deux magasins de marijuana sans permis de vente dans la Première Nation de Wahnapitae.

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Radio-Canada

Le propriétaire d’un des dispensaires doit répondre à quatre chefs d’accusations. Il a été libéré sous caution à Sudbury jeudi.

Le propriétaire du dispensaire Creator’s Choice Natural Health Solutions, Derek Roque, est une des trois personnes arrêtées mercredi en soirée, confirme un porte-parole du Service de police Anishinabek.

Tout trois ont été libérés sous caution jeudi après-midi.

Derek Roque doit répondre à quatre chefs d’accusation.

Il maintient toutefois qu’il a le droit de vendre du cannabis dans la communauté autochtone, sans permis provincial.

Derek Roque devant son grand magasin en pierre.

Derek Roque faisait déjà face à des accusations criminelles après la perquisition en janvier 2019.

Photo :  CBC / Erik White

Il reçoit aussi l’appui de représentants du Conseil de bande de Wahnapitae.

Nous avons des lois qui permettent [la vente de cannabis]. Nous devrions avoir le droit de gérer nos opportunités économiques nous-mêmes, affirme Ted Roque, un membre du conseil.

De nombreux membres de la communauté se sont rendus au palais de justice de Sudbury jeudi matin, lors de sa comparution, pour témoigner de leur appui.

Un magasin de marijuana situé de l’autre côté de cette communauté au nord de Sudbury, First Nations Medicinal, aurait également été ciblé par la police autochtone, selon la page Facebook de ce commerce.

C’est la troisième fois que les boutiques de cannabis font l’objet d’une descente de police en moins de deux ans.

La revue autochtone Dispensing Freedom, rapporte que les deux dispensaires demeureront ouverts malgré l’intervention policière.

Nord de l'Ontario

Cannabis