•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'homme accusé d'avoir nagé nu avec des requins condamné à un an de probation

Un requin et le bas du corps d'un homme nu.

L'accusé aurait retiré ses vêtements pour ensuite sauter dans le bassin des requins à l'aquarium Ripley's de Toronto.

Photo : karlzway/YouTube

Radio-Canada

David Weaver, un homme accusé d'avoir sauté nu dans le bassin des requins à l'aquarium Ripley's de Toronto l'an dernier a plaidé coupable à une accusation de méfait aujourd'hui devant la Cour de l'Ontario au palais de justice de Toronto.

David Weaver écope d’une peine d’un an de probation à la suite d’une entente entre la Couronne et la défense.

Selon la police, l'homme de 38 ans s'était déshabillé devant des visiteurs avant de nager nu avec les requins.

La Couronne a projeté la vidéo qui montre Weaver nu se baignant brièvement dans le bassin des requins sous les applaudissements de la foule.

La Couronne qualifie son geste « d’imprudent et d’irresponsable  et demande qu’il soit suivi en thérapie pendant sa probation pour traiter une dépendance à l’alcool et aux drogues.

Nombre de ces visiteurs avaient filmé l'événement insolite, des vidéos qui ont circulé dans les médias sociaux un peu partout dans le monde.

L'accusé, lui, avait pris la fuite avant l'arrivée des policiers, qui l'avaient arrêté quatre jours plus tard à Thunder Bay, dans le Nord de l'Ontario.

David Weaver portant une tuque grise et un chandail noir.

L'accusé David Weaver

Photo : Police de Toronto

L'homme de la Colombie-Britannique est aussi accusé de méfait et de voies de fait relativement à une attaque qui se serait produite plus tôt la même journée à l'attraction torontoise Medieval Times, où il aurait frappé une victime innocente.

M. Weaver, qui a été libéré sous caution l'automne dernier, était retourné dans l'Ouest après que la Couronne eut assoupli ses conditions de remise en liberté au printemps.

Avec des renseignements fournis par Jean-Philippe Nadeau.

Toronto

Crimes et délits