•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projets à l'étude pour une piscine au Témiscamingue et pour le pont de la montée Gauthier

Les élus sont assis à une table en U lors de la séance du conseil le 18 septembre.

Les élus ont discuté des possibilités entourant une future installation aquatique ainsi que de la construction d'un nouveau pont enjambant la rivière à la Loutre à St-Bruno-de-Guigues.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Radio-Canada

Les élus de la MRC de Témiscamingue ont discuté d'un futur équipement aquatique et de la construction du nouveau pont de la montée Gauthier lors la séance du conseil.

Trois options sur la table pour un équipement aquatique au Témiscamingue

La MRC de Témiscamingue détient maintenant le rapport de la firme L’Escabeau concernant les possibilités entourant une infrastructure aquatique sur le territoire.

C’est un dossier qui chemine très positivement.

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc

Les différents conseils municipaux sur le territoire vont se pencher sur les conclusions du rapport, qui sera dévoilé au grand public le 15 octobre prochain.

Une affiche indique fermé au bout d'un corridor de piscine sportive.

La piscine de Ville-Marie est fermée.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, estime toutefois que le rapport fait état de trois scénarios possibles et réalisables.

Oui ça en prend un (équipement aquatique) au centre du Témiscamingue. Il y a des municipalités qui se sont avancées. Il y a des discussions à faire. Le conseil de la MRC a confié à la MRC de continuer à animer et continuer le leadership dans le dossier de la piscine, assure-t-elle.

La Ville de Ville-Marie a aussi un rapport entre les mains sur les possibilités de restauration de l'actuelle infrastructure. Le conseil doit d'abord se réunir avant de rendre les conclusions publiques.

Pont de la montée Gauthier: Il faut ravaler notre impatience, dit la préfète

Une affiche indique Pont barré.

Le pont de la Montée Gauthier, qui relie St-Bruno à St-Eugène-de-Guigues, est toujours fermé.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Les automobilistes qui empruntent le pont enjambant la rivière à la Loutre à St-Bruno-de-Guigues devront encore prendre leur mal en patience.

Des travaux devront être réalisés au cours des prochaines semaines pour assurer la stabilité de l’ouvrage, car le pont temporaire installé au cours de l’été ne répond aux normes exigées par le ministère des Transports.

Des sondages géotechniques ont été réalisés et doivent être analysés, et la date de réouverture du pont est encore inconnue.

C’est de procéder à l’étude d’analyse des sondages et par la suite, de déterminer le type d’intervention qu’on va faire sur le pont. On sait qu’on va faire une intervention, mais ce sont les différentes études qui vont déterminer le type d’intervention. Tant qu’on ne connaît pas le type d’intervention, on ne peut pas s’avancer sur l’échéancier des travaux, explique le porte-parole du ministère des Transports en Abitibi-Témiscamingue, Luc Adam.

Un pont asphalté avec une affiche routière indiquant « Rivière À la Loutre ».

Le pont enjambant la rivière à La Loutre, sur la Montée Gauthier à St-Bruno-de-Guigues a dû être fermé, et un nouveau pont temporaire a été ouvert.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Pour sa part, la préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, dit comprendre que ces travaux soient nécessaires.

Il faut considérer l’ensemble de l’œuvre. C’est un ouvrage innovant, c’est unique, c’est une nouvelle façon de travailler. On doit s’assurer de toute la sécurité qu’un ouvrage comme ça nous assure parce qu’on aura besoin de ce genre d’ouvrage là ailleurs sur le territoire. Bien que ce soit très agaçant et qu’on ravale notre impatience, on pense que les raisons de sécurité qui sont invoquées par le ministère sont suffisamment sérieuses, dit-elle.

Plus de 800 véhicules empruntent quotidiennement ce tronçon, qui est fermé à toute circulation depuis décembre 2018.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale