•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ancien député libéral Raj Grewal ne se représente pas

Le député Raj Grewal photographié à la Chambre des communes.

Le député Raj Grewal avait accumulé des dettes en raison de son problème de jeu.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

L'ancien député libéral fédéral Raj Grewal, qui s'était retiré temporairement de la vie politique en raison de problèmes de jeu, ne se représente pas, selon des informations obtenues par CBC.

Le député de Brampton–Est, en banlieue de Toronto, siégeait comme indépendant à la dissolution de la Chambre.

Il avait quitté le caucus libéral en décembre, quelques semaines après que le Bureau du premier ministre eut annoncé qu'il recevait des traitements liés à des problèmes de jeu qui l'avaient amené à s'endetter substantiellement.

The Globe and Mail rapportait à l'époque que ses dettes s'élevaient à plus d'un million de dollars.

Les dettes du député et son rôle, notamment comme membre du comité des finances, avaient amené l'opposition a questionner le gouvernement sur ce qu'il savait et depuis quand il le savait.

Le Bureau du premier ministre et le député avaient d'abord annoncé qu'il démissionnerait. Dans une déclaration écrite, le Bureau du premier ministre lui souhaitait de recevoir l'aide dont il avait besoin.

Toutefois, en janvier, Raj Grewal avait changé d'idée et annoncé qu'il siégerait comme indépendant à la Chambre des communes.

Notre dossier Élections Canada 2019

Il a expliqué mercredi à CBC qu'il avait complété son mandat parce que c'est ce qu'il avait promis à ses électeurs.

Il a remercié ses partisans de leur soutien et expliqué qu'il reprendrait la pratique du droit après les élections fédérales.

D'après les informations de CBC

Toronto

Politique fédérale