•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Nunavut, une aventurière franchit un col de 97 km en courant

Céline Jaccard entourée de montagnes sur le col Akshayuk sous un ciel légèrement nuageux.

Céline Jaccard entourée de montagnes, sur le col Akshayuk, près du hameau de Pangnirtung.

Photo : Radio-Canada / Fournie par Céline Jaccard

Radio-Canada

Huit ans après une opération cardiaque, une femme du Nunavut a franchi à la course le col Akshayuk en moins de 23 heures. Elle devient possiblement la première femme à terminer aussi vite cette randonnée de 97 km, dans le parc national Auyuittuq, dans le nord de l’île de Baffin. Il faut normalement 8 à 12 jours pour faire cette randonnée en marchant.

Pour rejoindre le sentier, Cécile Jaccard a dû faire un le trajet en bateau de trois heures et demie depuis le hameau de Qikiqtarjuaq. Elle s'est ensuite lancée sur 45 km de toundra et de terrains mous avant d’affronter des moraines de glaciers et terminer son parcours sur une descente.

« Je ne me suis presque pas arrêtée. Sur les 23 heures, j’ai peut-être pris une heure de pause accumulée », raconte-t-elle.

Céline Jaccard sourit debout au bord d'un plan d'eau.

Céline Jaccard est heureuse d'avoir terminé sa course de 97 kilomètres sur le col Akshayuk.

Photo : Radio-Canada / David Gunn

Mme Jaccard transportait 5 kg de pommes de terre au beurre dans les poches pour éviter les problèmes digestifs que les ultramarathoniens peuvent connaître pendant leurs périples. « Ça en fait de la patate! », s’exclame-t-elle.

La coureuse souligne que la fatigue semblait mentale et qu'il s'agissait surtout d'une quête personnelle : « Je voulais voir si je pouvais le faire. »

Cécile Jaccard mène des expéditions avec une association caritative. « J’ai passé quatre mois à faire de la randonnée [...] et à marcher tous les jours, huit heures par jour. »

Une aventurière connue du Nunavut, Matty McNair, confirme que Céline Jaccard est la première femme à avoir franchi le col Akshayuk en moins de 24 heures. Mme Jaccard n’est pas sûre de vouloir refaire cette course, mais elle retournera sûrement dans la région.

Grand-Nord