•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des faucheuses attirent l'attention pour ralentir les changements climatiques

Cinq personnes tiennent une faux, sont habillées en noir et portent un masque.

Des personnes déguisées distribuaient des affiches mercredi à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Emily Blais

Des faucheuses ont distribué des affiches mercredi à Rouyn-Noranda pour mobiliser la population sur les changements climatiques.

Le collectif La Planète s'invite au Parlement organise une manifestation le 27 septembre. Un événement prévu dans plusieurs villes au Québec.

Nous devons y être sinon nous serons là. Les faucheuses seront là. Donc je vous rappelle pour avoir une chance, il faut agir maintenant. Il faut avoir des actions concrètes, majeures. Et ça commence le 27 à midi, au Cégep de l'Abitibi, a expliqué François Gagné du collectif de La Planète s'invite au Parlement.

C'est [aussi] de réduire nos dépendances aux énergies fossiles, les rapports du GIEC sont 100 % clairs, il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Il faut réduire environ de 50 % et plus d'ici 2050. Présentement, nos gouvernements, nos villes doivent faire des actions concrètes, a-t-il ajouté.

Le collectif La Planète s'invite au Parlement avait tenu une première manifestation en Abitibi-Témiscamingue le 27 avril dans le cadre de la Semaine de la Terre.

Abitibi–Témiscamingue

Changements climatiques