•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une soldate albertaine accusée de tentative de meurtre sur ses trois enfants

Plan serré d'un drapeau sur l'épaule d'un uniforme des Forces armées canadiennes

La soldate fait également face à une accusation d'incendie criminel. Elle doit comparaître en cour jeudi à St. Albert.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une soldate travaillant sur une des bases des Forces armées canadiennes en Alberta a été accusée de tentative de meurtre sur ses trois enfants.

Dans une poursuite civile distincte, son ex-mari, allègue que les enfants étaient sous la responsabilité de leur mère le 20 juillet 2015, lorsqu'un incendie s'est déclaré dans le sous-sol de la maison.

Dans les documents soumis à la cour, il soutient qu'initialement, la police militaire a cru à un incendie accidentel pour ensuite rouvrir son enquête.

L’ex-mari allègue qu’elle aurait donné un somnifère aux enfants cette nuit-là et qu'une lettre qui semble être un message accompagnant un suicide a été retrouvée un mois après l'incendie. Ces deux éléments sont réfutés par la soldate.

Le plaignant soutient que la mère a emmené ses enfants au Fantasyland Hotel et au parc d'attractions Galaxyland avant l'incendie et que cela était un comportement hors de l'ordinaire pour elle.

Les documents déposés en cour allèguent également qu'elle a pris trois détecteurs de fumée de la maison et les a placés au sous-sol avant de déclencher un incendie et de fermer la porte.

Aucune de ces allégations n'a encore été prouvée devant les tribunaux, et la soldate les nie toutes dans sa défense. Elle affirme que c'est son ancien mari ou l'un de leurs enfants qui a allumé l'incendie.

La femme soutient également que le père des enfants a des antécédents de maladie mentale, de dépendance à l'alcool et de violence envers elle et leurs enfants.

L'avocat de l’ex-mari affirme que son client se trouvait en Saskatchewan avec l'armée au moment de l'incendie.

Avec les informations de La Presse canadienne

Alberta

Crimes et délits