•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus interpellent les députés pour les négociations du prochain pacte fiscal

Un montage regroupe les trois députés de l'Abitibi-Témiscamingue, Pierre Dufour, Suzanne Blais et Émilise Lessard-Therrien.

Diane Dallaire et Pierre Dufour interpellent les députés pour faire accélérer le processus de négociations.

Photo : Radio-Canada / Archives

Piel Côté

L'Union des municipalités du Québec (UMQ) veut revoir le financement accordé aux villes du Québec, en lien avec le pacte fiscal. Dans la région, la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, et le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, ont interpellé le ministre régional, Pierre Dufour, afin de faire accélérer le processus de négociations.

L'UMQ juge que la situation des municipalités est critique. L'Union des municipalités du Québec a d'ailleurs tenu une réunion d'urgence la semaine dernière , surtout que les villes du Québec s'apprêtent à préparer leur budget annuel. Depuis que Québec a décidé d'équilibrer le budget, l'Union des municipalités du Québec a fait un effort de 888 millions de dollars, selon les chiffres de l'organisme.

C'est pour cette raison que la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, et son homologue valdorien, Pierre Corbeil, sollicitent une rencontre avec les trois députés de la région, c'est-à-dire Suzanne Blais, Émilise Lessard-Therrien ainsi que le ministre responsable de la région, Pierre Dufour.

Diane Dallaire et Pierre Corbeil ainsi que leurs collègues de l'UMQ tiennent à ce que Québec effectue une réforme de la fiscalité. Ils exigent aussi qu'un accord soit conclu alors que s'amorce la préparation des budgets des villes de la province.

Une partie des importantes marges de manœuvre disponibles au gouvernement doit servir à donner les moyens aux municipalités de répondre aux nouveaux défis de notre époque, notamment l’immigration et les changements climatiques, mentionnent Diane Dallaire et Pierre Corbeil.

Diane Dallaire croit que Québec doit faire certains efforts afin de soutenir financièrement les municipalités.

Le seul contribuable qui ne paye pas 100% de ses taxes sur les édifices gouvernementaux est le gouvernement du Québec. C'est important que l'on en discute parce que je crois que ça représente, à la grandeur de le province, plus de 200 millions de dollars, avance Diane Dallaire.

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, souhaite que la taxe de vente québécoise soit remboursée entièrement aux municipalités lorsqu'ils payent des fournisseurs ou des honoraires professionnels, par exemple.

En ce moment, seulement 50 % de la TVQ payée par les villes est remboursée.

Ce que l'on réclame est le remboursement intégral à 100 % de la TVQ et ça ne sort pas de nulle part, ce sont des choses qui ont été évoquées lors de la dernière campagne, il y a un an, ajoute M. Corbeil.

L'équipe de Pierre Dufour mentionne que ce dossier est entre les mains de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest.

Par courriel, son attachée de presse indique qu'elle poursuit les échanges avec les unions municipales, dont l’UMQ.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale