•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sauvetage de deux kitesurfeurs aux Îles-de-la-Madeleine

Un homme fait du kitesurf

Le kitesurf gagne en popularité aux Îles de la Madeleine (archives)

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Joane Bérubé

L’équipe du service incendie de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine a dû procéder, mercredi après-midi à un sauvetage plutôt inusité en récupérant deux kitesurfeurs coincés au pied d'une falaise.

En fin de matinée, mercredi, l’équipe du Service incendie des Îles a été avisée de la présence d’un kitesurfeur, qui manie ce qu'on appelle aussi une planche aérotractée. Il était en détresse au large de la plage de la Dune du Nord à Pointe-aux-Loups.

En route, les pompiers apprennent qu’une seconde personne, qui voulait aider la première, se trouvait aussi en danger.

Les deux personnes avaient trouvé refuge au bas d’une falaise à un endroit inaccessible par la plage. ll n’y avait pas de possibilité pour eux de regagner la plage d’un côté comme de l’autre, ils étaient vraiment coincés raconte le directeur du Service incendie de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Joël Sauvé.

L’endroit était aussi inatteignable en bateau. Les vagues, poursuit M. Sauvé, étaient beaucoup trop fortes pour notre embarcation, on a une petite embarcation de type pneumatique, mais même la Garde côtière avec leur plus grosse embarcation avait de la difficulté à se rendre à proximité.

L’hélicoptère de la Garde côtière canadienne a été déployé, mais c’est l’équipe de sauvetage verticale de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine qui a réussi à sortir les deux kitesurfeurs de leur fâcheuse situation.

Cette équipe de sauvetage a été formée il y a un an seulement, souligne M. Sauvé. Nous les avons spécialisés en sauvetage de falaise parce que c’est une problématique aux Îles, précise le responsable du service incendie.

De plus en plus de touristes

Joël Sauvé note que le kitesurf est de plus en plus populaire aux Îles. Généralement, les gens sont prudents, relève Joël Sauvé. On n’a aucun problème avec ceux qui sont dans les écoles, qui suivent des formations, qui sont suivis et qui sont assez rigoureux.

Un homme pratique le kitesurf dans le golfe du Saint-Laurent.

Certains amateurs de sensations fortes ont profité des vagues avant l'arrivée de Dorian aux Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Certains amateurs, dit-il, sont toutefois de plus en plus téméraires. Je peux vous dire qu'à l’approche de Dorian [NDLR l’ouragan], c’était une crainte qu’on a eue, que des kitesurfeurs se risquent durant la tempête. Ça peut devenir problématique , commente M. Sauvé.

Selon la direction des vents et la force des vagues, toutes les plages des Îles sont susceptibles d’être fréquentées par les kitesurfeurs. On peut être appelés à peu près n’importe où, relève M. Sauvé.

Tourisme Îles-de-la-Madeleine recommande pour sa part 12 sites précis afin de prévenir les accidents, maintenir de bonnes relations avec les nombreux usagers des plans d'eau et minimiser l'impact sur l'environnement.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Kitesurf