•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'énergie solaire demeure sous-utilisée à Terre-Neuve-et-Labrador

Des panneaux solaires sur un toit.

L'utilisation de l'énergie solaire est encore au stade embryonnaire à Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Marie-Isabelle Rochon

En 2017, la province de Terre-Neuve-et-Labrador a mis en place un programme pour permettre aux propriétaires résidentiels de produire eux-mêmes leur énergie renouvelable tout en étant connectés au réseau électrique provincial. Pourtant, après deux ans, seulement trois propriétés résidentielles utilisent ce programme.

Selon la conseillère en énergie renouvelable Ashely Smith, le programme suscite peu d'engouement à cause d'informations inexactes véhiculées sur l'énergie solaire et en raison du coût initial d'installation qui est très important.

Tout le monde pense que c'est trop nuageux ou qu'il y a trop de pluie, mais nous avons un potentiel en énergie solaire qui est équivalent à une certaine partie de l'Allemagne, du Japon ou encore du Royaume-Uni, explique-t-elle.

Ashley Smith, avec la ville de Saint-Jean en arrière-plan.

Ashley Smith est consultante en énergie renouvelable

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Terre-Neuve-et-Labrador et la Colombie-Britannique sont au coude-à-coude en termes de potentiel de production d'énergie solaire. Ces deux provinces se retrouvent tout de même au dernier rang du classement national selon la Régie de l'énergie du Canada.

L'installation de panneaux solaires reliés au réseau provincial peut coûter de 10 000 $ à 30 000 $, ce qui a de quoi en décourager plus d'un. Les gens s'arrêtent à ce montant [...], mais c'est un investissement qui augmente la valeur d'une maison tout en réduisant le coût de l'électricité, ajoute Ashley Smith.

La conseillère note tout de même une hausse d'intérêt pour l'énergie solaire depuis les dernières années. Elle reçoit au moins un appel par semaine de gens qui cherchent de l'information à ce sujet. La hausse possible du coût de l'électricité dû au méga projet hydroélectrique de Muskrat Falls inquiète de nombreux Terre-Neuviens.

Un courant nouveau

La plupart des résidences qui utilisent l'énergie solaire ne sont pas reliées au réseau de Newfoundland Power, le réseau électrique de la province, et ne bénéficient donc pas du programme provincial pour équilibrer les surplus.

Sur la côte ouest de Terre-Neuve, le maire de Stephenville est une des rares personnes de la région à avoir installé des panneaux solaires sur le toit de sa maison.

La maison de Tom Rose munie de panneaux solaires.

La maison de Tom Rose n'est pas connectée au réseau électrique de Newfoundland Power.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Sa résidence n'est cependant pas reliée au réseau électrique provincial. Il vit « hors du réseau ».

Depuis un an, ses appareils électriques fonctionnent grâce à des panneaux solaires installés sur son toit.

Il utilise aussi le gaz pour sa cuisinière et réchauffe sa maison à l'aide de son foyer. Des dépenses qui totalisent près de 500 $ par année.

Le potentiel en énergie solaire dans sa municipalité, Tom Rose y croit dur comme fer. Nous sommes une ville aéroportuaire avec des conditions météorologiques exceptionnelles. On a très peu de nuages, ce qui est parfait pour l'énergie solaire, explique-t-il.

Il a d'ailleurs récemment organisé une journée porte ouverte à son domicile en espérant inspirer d'autres citoyens à faire le saut vers l'énergie solaire.

Je crois qu'en tant que maire, je dois prêcher par l'exemple en m’approvisionnant en énergie durable, soutient-il.

Tom Rose devant sa maison.

Tom Rose est le maire de Stephenville. Les panneaux solaires installés sur son toit alimentent sa maison en électricité.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Après une année complète à s’approvisionner en énergie solaire, il constate que les défis majeurs ne sont pas les nuages, mais la neige et le verglas. Je dois prendre une longue perche pour nettoyer la neige qui est parfois lourde et collante, ajoute-t-il.

 

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Énergies renouvelables