•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Née à Québec, Communauto célèbre ses 25 ans

Un reportage de Marie Maude Pontbriand

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De ses débuts modestes à Québec avec trois véhicules et une vingtaine de clients, le service d’autopartage Communauto est devenu un incontournable dans plusieurs villes canadiennes.

À l’époque, en 1994, l’entreprise lancée par Benoît Robert était la première offre d’autopartage en Amérique du Nord.

Le jeune entrepreneur étudiait à la maîtrise à l’Université Laval et le transport en commun ne répondait pas tout à fait à ses besoins de mobilité.

Benoît Robert, fondateur de Communauto

Benoît Robert, fondateur de Communauto

Photo : Radio-Canada

Je trouvais ça un peu ironique d'avoir à me déplacer deux heures en autobus pour aller faire une heure de ski de fond alors que si j'avais eu accès à une voiture j'aurais pu faire le déplacement souvent en moins d'une demi-heure, se souvient-il.

Pendant des années il a tenu son entreprise à bout de bras sans se verser de salaire, puis la croissance s'est accélérée.

Aujourd’hui, seulement à Québec, Communauto compte 218 véhicules en circulation et 5 500 ménages membres. Le service est maintenant offert dans 13 villes canadiennes et même à Paris.

Ce dont je suis le plus fier c'est que maintenant quand on parle d'autopartage, on ne ressemble plus à des hurluberlus, lance Benoît Robert. On a été des visionnaires peut-être à l'époque, mais maintenant l'idée est devenue mainstream.

Répartition des ménages abonnés à Commmunauto sur le territoire de Québec.

Répartition des ménages abonnés à Commmunauto sur le territoire de Québec.

Photo : Communauto

Dans les quartiers centraux de Québec, jusqu'à 11,8 % des ménages sont abonnés au service d'autopartage.

Québec

Transport en commun