•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arsenic : début de la nouvelle étude de biosurveillance à Rouyn-Noranda

Vue sur la fonderie Horne à partir de quartier Notre-Dame à Rouyn-Noranda.

Le prélèvement des ongles se fera sans rendez-vous au CLSC de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada

Annie-Claude Luneau

Le prélèvement des ongles des résidents du quartier Notre-Dame à Rouyn-Noranda se déroulera du 28 au 30 septembre.

Les participants doivent y habiter au moins depuis le premier mars 2019.

Cet échantillonnage partie de la nouvelle étude de biosurveillance réalisée par la Direction de la santé publique de l'Abitibi-Témiscamingue.

Cette étude vise à observer la quantité d'arsenic dans les ongles des résidents du quartier voisin de la Fonderie Horne.

Rappelons qu'une première étude, menée uniquement auprès des enfants, avait révélé la présence de près de 4 fois plus d'arsenic chez les enfants du quartier Notre-Dame que chez ceux d'un groupe témoin à Amos.

La Direction de la santé publique a cette fois élargi l'étude à tous les résidents du quartier, enfants et adultes de 9 mois à 99 ans.

Le prélèvement des ongles se fera sans rendez-vous au CLSC de Rouyn-Noranda.

Les participants devront aussi répondre à un questionnaire pour identifier les sources d'arsenic dans leur environnement.

La DSPu suggère de ne pas se couper les ongles d'ici le prélèvement pour fournir un meilleur échantillon.

Les résultats seront connus au printemps 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Santé