•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Le vélo bien en selle dans certaines villes du monde

    Des cyclistes roulent dans les rues d'Amsterdam dans les années 1980.

    Le 22 septembre est la Journée mondiale sans voiture.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Le 22 septembre de chaque année, plusieurs villes à travers le monde font la promotion de la bicyclette dans le transport urbain en interdisant la voiture. Radio-Canada a proposé des portraits de ville où l’on découvre les avantages consentis aux deux roues pour qu'ils se substituent aux véhicules à quatre roues.

     

    Les Néerlandais bien en selle

    Il faut bien dire que les Pays-Bas, pays plat, sont favorables au cyclisme. La Hollande est l’un des rares pays au monde aménageant souvent en priorité un grand nombre de pistes réservées aux usagers du vélo.

    Jacques Houde, 1980

    Le temps de jouer, 10 novembre 1980

    Ce commentaire de l’animateur Jacques Houde dans un reportage présenté à l’émission Le temps de jouer le 10 novembre 1980, montre qu’à Amsterdam, la capitale des Pays-Bas, la bicyclette rivalise avec la voiture comme moyen privilégié de transport.

    Plusieurs facteurs expliquent cette situation aux Pays-Bas.

    À la fin d'octobre 1956, l’Europe vit à l’heure de la crise de Suez. Le conflit risque de couper les approvisionnements en pétrole.

    La Belgique, les Pays-Bas et la Suisse adoptent alors des mesures radicales d’économie du carburant.

    Ces mesures prendront la forme des dimanches sans voiture entre novembre 1956 et janvier 1957.

    Ces journées-là n’empêchent cependant pas les Belges et les Néerlandais de continuer de rouler en voiture.

    En fait, au début des années 1970, les infrastructures et la culture du vélo ne sont pas très développées aux Pays-Bas.

    Mais cela va vite changer.

    Au début de la décennie 1970, les Néerlandais réclament une amélioration des infrastructures routières au profit des bicyclettes.

    De nombreux cyclistes néerlandais avaient été tués lors de collisions avec des voitures et les Hollandais trouvaient cette situation intolérable.

    Puis en 1973, une pénurie d'essence, provoquée par un embargo des pays arabes producteurs de pétrole, force les Pays-Bas à réinstaurer les journées sans voiture comme en 1956 et 1957.

    Ces interdictions renforcent l’utilisation et la culture du vélo aux Pays-Bas.

    Jacques Houde rappelle qu'en ce début des années 1980, il y a 4 000 milles de pistes cyclables dans le pays.

    Les gens de tous âges et de toutes conditions pédalent dans les rues d’Amsterdam ou d’autres villes hollandaises.

    Il est alors habituel de voir la reine Beatrix circuler à vélo près de canaux d’Amsterdam ou de La Haye.

    Les meilleures villes cyclistes du monde selon Copenhagenize Design

      • 1. Copenhague
      • 2. Amsterdam
      • 3. Utrecht (Pays-Bas)
      • 4. Anvers (Belgique)
      • 18. Montréal et Vancouver (ex aequo)

    Copenhague, paradis suprême du vélo

    Dans la capitale du Danemark, Copenhague, on voit aussi souvent la princesse Mary, épouse de l’héritier de la couronne, circuler en vélo pour amener ses enfants à l’école.

    Ce spectacle n’est guère surprenant pour les Danois.

    Téléjournal grand Montréal 18 h, 1er septembre 2015

    Un reportage du journaliste Jean-Sébastien Cloutier présenté au Téléjournal Grand Montréal 18 h du 1er septembre 2015 confirme que Copenhague est un paradis urbain pour les cyclistes.

    La capitale danoise serait même la première ville du cyclisme de toute la planète.

    C’est tout du moins l’évaluation que fait en 2015 Copenhagenize Design.

    L’entreprise publie tous les deux ans un palmarès des meilleures villes cyclistes du monde.

    Le journaliste Jean-Sébastien Cloutier fait une visite guidée à vélo avec une résidente de Copenhague née en France, Christine Bordin.

    On comprend vite au visionnement de ce reportage pourquoi Copenhague est considérée comme le paradis des cyclistes.

    Il y a 1 000 kilomètres de pistes cyclables séparées des routes et exclusives aux vélos dans le grand Copenhague.

    L’artère principale de la ville, qui traverse Copenhague du nord au sud, a aussi sa piste cyclable.

    Chaque jour, 42 000 cyclistes l’empruntent. C'est la piste cyclable la plus utilisée d'Europe de l'Ouest.

    En 2014, Copenhague a inauguré ce que ses habitants surnomment « le serpent ».

    C’est un pont à plusieurs courbes qui relie un nouveau quartier du sud de Copenhague au centre-ville.

    Ce pont est à l’usage exclusif des cyclistes et est en train de devenir un des symboles de Copenhague.

    Autre détail intéressant, les voitures au Danemark sont taxées en 2015 à 180 %.

    S’étonne-t-on après que, selon des études, 63 % des habitants de Copenhague roulent à vélo pour se déplacer en ville?

    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Art de vivre