•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

300 000 $ pour réduire la pénurie de main-d'oeuvre à Lévis

La ville de Lévis met en ligne un guichet unique pour venir en aide aux entreprises en quête de main d'oeuvre.

Jean-François Nadeau

La Ville de Lévis mise sur la création d'un guichet unique pour tenter d'aider les entreprises à pallier la pénurie de main-d'oeuvre.

Comme dans toutes les régions de la province, les besoins en main-d'oeuvre sont criants.

Dans Chaudière-Appalaches, il y aura 45 000 emplois à combler d'ici 5 ans. On prévoit 39 000 départs à la retraite durant la même période.

Secteurs touchés

Les secteurs les plus touchés sont le commerce de détail, l'hébergement et la restauration, le secteur manufacturier, le secteur tertiaire et les services.

Dans nos entreprises, les gens roulent 70, 80 heures par semaine. Ils sont aux prises avec des délais. Ils attendent des employés de l'extérieur. Le processus n'avance pas. On va les aider, affirme le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

La Ville de Lévis a donc mis sur pied un guichet unique : Action main-d'oeuvre Lévis. Son mandat sera d'accompagner les entreprises lévisiennes à attirer, recruter et former de la main-d'oeuvre.

Les entreprises qui éprouvent des difficultés à trouver des employés pourront composer un seul numéro pour avoir accès aux services d'une quarantaine d'acteurs clés pour les aider.

L'administration Lehouillier a embauché deux personnes qui vont travailler à temps plein au guichet unique. Elles vont faire le lien entre les entreprises et les personnes susceptibles de les aider à régler leurs problèmes.

À mon avis, c'est unique au Québec. Concrètement, vous avez un problème, vous appelez notre personne-ressource et immédiatement les personnes qui s'occupent des divers axes d'intervention seront mises à contribution, explique le maire.

10 axes

Action main-d'oeuvre Lévis va se concentrer sur dix axes, dont l'immigration (fiscalité, intégration, recrutement), l'attractivité de Lévis, la formation, la rétention des étudiants, l'adaptation du transport en commun et la productivité.

Le guichet unique est déjà fonctionnel et dispose d'un budget annuel de 300 000 $.

Parallèlement à cette initiative, Lévis va lancer une campagne promotionnelle pour tenter d'augmenter l'attractivité de la ville. Sous le thème Vivez le courant Lévis, la campagne dispose elle aussi d'un budget de 300 000 $.

Le maire de Lévis promet aussi de profiter de la campagne électorale pour interpeller les partis fédéraux. Il demande aux formations politiques de proposer leurs solutions à la pénurie de main-d'oeuvre.

Québec

Emploi