•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto modernise ses espaces de travail à des fins d'économies

Vue nocturne sur ce grand ensemble architectural marqué par une enseigne lumineuse montrant le mot Toronto.

La place Nathan-Philips et l'hôtel de ville de Toronto, en arrière-plan.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'organisme CreateTo a rendu public mercredi matin son plan pour moderniser les bureaux de travail des fonctionnaires de la Ville de Toronto. La Municipalité espère ainsi économiser 30 millions de dollars en réduisant, par exemple, de 52 à 20 le nombre de ses bâtiments au cours des prochaines années, une fois que les consultations publiques à ce sujet auront été complétées auprès des employés et des citoyens.

Le plan de CreateTO prévoit de réaménager et de moderniser le parc immobilier de la municipalité et de rendre le travail des fonctionnaires plus efficace à la lumière des changements que les médias sociaux ont créés dans le milieu du travail.

Vue contre-plongée de l'hôtel de ville de Toronto, en Ontario.

L'hôtel de ville de Toronto

Photo : Pixabay / Scott Webb

La Ville de Toronto compte pour l'heure 52 bâtiments sur son territoire pour abriter les quartiers généraux de ses agences (CTT, Toronto Housing, Parking Authority...) et offrir ses services à la clientèle. Elle en possède 22 et elle loue les 30 autres. CreateTO espère ne plus louer les bâtiments locatifs à l'expiration des baux.

L'objectif est de réduire de 25 % les espaces à bureaux dans la ville sans interrompre les services aux contribuables, qui devront néanmoins s'attendre à se diriger vers de nouveaux endroits pour y recevoir certains services.

Le maire au micro en conférence de presse

Le maire John Tory dit que le réaménagement immobilier de la Ville rendra le travail des fonctionnaires plus efficace.

Photo : Radio-Canada

Le maire John Tory en a fait l'annonce mercredi matin à l'hôtel de ville. Assurons-nous d'abord d'utiliser les bâtiments dont nous sommes propriétaires avant d'en louer au secteur privé, dit-il.

Il explique qu'il était devenu nécessaire d'agir, parce que certains espaces de travail étaient devenus trop vétustes puisqu'ils ont été bâtis dans les années 1970 et 1980.

Des immeubles immenses.

Le métro Hall de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Nadeau

Le plan prévoit par exemple de maximiser le Scarborough Civic Centre dans l'est en y apportant des rénovations et le nouveau Etobicoke Civic Centre lorsqu'il sera construit dans l'ouest de la métropole. Il compte aussi miser sur les espaces sous-utilisés de l'édifice Metro Hall au centre-ville.

Certains bureaux municipaux, comme Toronto Housing et Parking Authority, pourraient par ailleurs être regroupés par mesure d'efficacité. M. Tory reconnaît par ailleurs que certains employés devront déménager dans des bâtiments temporaires, comme à la gare Union, avant d'emménager dans leur édifice définitif.

Un espace de travail.

CreateTO a repensé le travail des fonctionnaires de la Ville de Toronto.

Photo : Radio-Canada

L'organisme CreateTO aimerait par ailleurs faire passer de 200 à 140 pieds carrés (18,6 à 13 mètres carrés) par employé l'espace de travail des fonctionnaires. Selon le maire Tory, 13 employés peuvent très bien occuper dix bureaux, puisque les médias sociaux et le télétravail ont fait en sorte de moderniser leurs tâches, si bien qu'ils ne se retrouvent pas toujours au même endroit en même temps durant leurs heures de travail.

Le maire reconnaît que ces changements auraient dû être faits depuis longtemps, mais il ajoute qu'il remplit ainsi l'une de ses promesses électorales.

Un bâtiment moderne.

Le Scarborough Civic Centre à Toronto.

Photo :  CBC / John Rieti

Nous sommes au 21e siècle, c'est une question de gros bon sens et une bonne nouvelle pour les contribuables, cela nous permettra d'être plus efficaces et de faire de meilleures affaires.

John Tory, maire de Toronto

M. Tory reconnaît que les changements prendront du temps avant d'être implantés, puisqu'ils seront d'abord soumis à des consultations publiques dont la date n'a pas encore été annoncée.

Le maire ignore par ailleurs à quoi serviront les économies qui seront dégagées dans ce plan de réaménagement, mais il explique qu'une partie sera utilisée pour rénover des bâtiments dont la ville restera propriétaire.

Toronto

Politique municipale