•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Steven Fletcher accusé d'avoir volé des données sur les électeurs conservateurs

Radio-Canada

L'association de circonscription conservatrice de Charleswood-St. James-Assiniboia-Headingley accuse son ancien député, désormais candidat du Parti populaire du Canada, Steven Fletcher, d'avoir volé des données sur les électeurs et de faire campagne avec du matériel du Parti conservateur du Canada.

Dans une lettre datée du 14 septembre, l’avocat de l’association, George Orle, lui demande de remettre la copie de ces données. Il écrit qu’il les aurait téléchargées sans autorisation et utilisées pour sa campagne [du Parti populaire du Canada].

George Orle le somme de rendre également le matériel acheté avec les fonds du Parti conservateur du Canada : pancartes de campagne, appareils électroniques, drapeaux canadiens, etc.

Steven Fletcher a été le député de la circonscription de Charleswood-St. James-Assiniboia-Headingley à la Chambre des communes sous la bannière conservatrice pendant 11 ans. Il a également été ministre d'État au sein du gouvernement de Stephen Harper.

Désormais, il fait campagne dans la même circonscription pour le Parti populaire du Canada.

Il réutilise ses anciennes pancartes de campagne, repeintes en bleu pour cacher le logo conservateur.

Une pancarte de campagne bleue, au nom du Steven Fletcher, où le logo du Parti conservateur du Canada a été recouvert.

Cette pancarte, utilisée par Steven Fletcher pour faire campagne pour le Parti populaire du Canada, est la même qu'il affichait pour les élections fédérales de 2015, lorsqu’il était candidat conservateur.

Photo : Radio-Canada / Ahmar Khan

Au niveau provincial, Steven Fletcher était député pour la circonscription d’Assiniboia en 2016, avant d’être exclu du caucus progressiste-conservateur.

Steven Fletcher a déclaré n'avoir reçu la lettre que dimanche. Il affirme que, selon un récent sondage, il pourrait être le vainqueur dans la circonscription. C’est, selon lui, la raison de l’acharnement des conservateurs.

Tout est évidemment faux, et je trouve scandaleux qu’ils soient allés jusque-là, déclare Steven Fletcher dans une entrevue téléphonique.

La lettre adressée à Steven Fletcher a été publiée sur Twitter, lundi, par Michael Diamond, un stratège de campagne de Toronto, qui affirme être indépendant des deux partis.

Steven Fletcher soutient que la publication est destinée à salir son nom. L’association de circonscription nie en être à l'origine.

Avec les informations d'Ahmar Khan, CBC News

Manitoba

Élections fédérales