•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confusion autour d'un panneau d'arrêt sur Bertrand-Fabi, à Sherbrooke

Une auto circulant rue Bertrand-Fabi au coin de la rue Charny.

Après avoir été enlevé lundi, le panneau d'arrêt a été remis mardi en fin de journée au coin des rues Charny et Bertrand-Fabi.

Photo : Google

Radio-Canada

L'arrêt situé à l'angle des rues Bertrand-Fabi et Charny aura été enlevé à peine 24 heures.

Enlevé lundi, il a été remis mardi en fin de journée pour répondre à la demande de la conseillère municipale Annie Godbout.

Un citoyen du secteur, Alain Breton, s'est présenté au conseil municipal de lundi pour réclamer le retour du panneau. Cet arrêt est là depuis plus de 20 ans. À l'époque, il y avait eu plusieurs accidents à cette intersection. On essayait de sortir de Charny et on ne pouvait pas, a-t-il dit aux élus.

Une pétition a circulé parmi les résidents du secteur pour que la Ville remette le panneau d'arrêt. En quelques minutes, nous en avons eu 28 signatures. Ça en prenait six. Tous les gens veulent conserver l'arrêt-stop. C'est dangereux.

Le problème soulevé par M. Breton n'est pas tant le flot de véhicules qui passent à cette intersection, mais l'angle de la rue Bertrand-Fabi. Lorsque les véhicules sortent de la rue Charny, ils voient mal ceux qui arrivent de la rue King.

Si vous ne remettez pas le stop maintenant, dans combien d'accidents allez-vous le remettre? a demandé M. Breton aux élus.

Moratoire d'un an demandé

La conseillère municipale du secteur, Annie Godbout, a demandé aux services municipaux que soit remis le panneau d'arrêt à cette intersection. Aussi, elle a proposé qu'un moratoire d'un an soit mis en place avant de prendre une décision définitive.

Les citoyens m'ont interpellée à ce sujet au début juillet. L'objectif de tout revoir la rue Bertrand-Fabi, c'était d'améliorer la fluidité. Certaines mesures étaient prévues comme le retrait de cet arrêt. Je suis allée sur le terrain et effectivement, la visibilité est difficile. Il y a plusieurs enjeux de sécurité à cet endroit. Je nous invite à la prudence à la Ville avant de poser ce geste. C'est pour ça que j'ai demandé à nos services un moratoire d'un an, explique la conseillère du secteur, Annie Godbout.

Selon elle, peut-être que le feu de circulation nouvellement installé à proximité et la reconfiguration de l'intersection King-Bertrand-Fabi pourraient être suffisants pour améliorer la circulation dans le secteur.

Estrie

Prévention et sécurité