•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vandales ciblent des panneaux de rue écrits en chinois à Ottawa

Un homme dans une échelle.

Un employé municipal se prépare à enlever une des enseignes vandalisées sur la rue Somerset.

Photo : Radio-Canada / Kimberley Molina

Radio-Canada

Des propriétaires d'entreprises du quartier chinois d'Ottawa se demandent pourquoi les vandales ont saccagé des panneaux de rue écrit en chinois dans leur quartier.

Au cours des dernières 48 heures, quelqu'un a endommagé deux panneaux rouges et jaunes portant le mot « Chinatown »en lettres chinoises au coin des rues Somerset et Arthur. Les panneaux de signalisation de la ville d'Ottawa au-dessus d'eux n'ont pas été endommagés.

Je me sens juste triste, très triste.

Linda Chen, restauratrice

Les propriétaires d'entreprises du secteur ont aussi rapporté qu'une troisième enseigne, située à l'angle des rues Somerset et Bell, avait également été endommagée.

Je suis bouleversée, a déclaré Marilyn Ma, qui travaille pour le Centre communautaire chinois d'Ottawa et qui vit dans la région d'Ottawa depuis 15 ans.

Ce panneau est là depuis des années. Je sais que c'est un symbole du quartier chinois, et quelqu'un l'a juste peint. Je ne connais pas leur but, mais pour moi, c'est un peu déroutant, a-t-elle dit.

J'aimerais que les gens n'aient jamais fait ça.

Linda Chen, restauratrice

Mme Ma a indiqué qu'elle n'avait jamais vu de vandalisme semblable dans la région et a souligné que beaucoup d'autres enseignes de rues et de commerces écrits en chinois, beaucoup plus faciles à atteindre, n'avaient pas été touchées.

Marilyn Ma regarde la caméra.

Marilyn Ma, du Centre communautaire chinois d'Ottawa, a qualifié le vandalisme de « bouleversant ».

Photo : Radio-Canada

Marilyn Ma craint que les vandales ne frappent à nouveau.

Si c'est juste pour le plaisir, peut-être pas... mais s'il y a quelque chose derrière tout ça, ça peut se reproduire, a-t-elle fait remarquer.

Aucune enquête policière

La police d'Ottawa a déclaré qu'elle n'avait pas été appelée au sujet du vandalisme et qu'elle n'enquêtait pas sur un crime haineux.

Les employés municipaux avaient enlevé les panneaux à la fin de la matinée de mardi, après que CBC/Radio-Canada eut communiqué avec la Ville d'Ottawa afin d'obtenir de plus amples renseignements.

Nous avons été informées de la situation et des employés sont en train de remplacer les panneaux. Le remplacement devrait être terminé au cours des prochains jours, a écrit dans un courriel Chris Brinkmann, gestionnaire des opérations de circulation urbaine de la Ville d'Ottawa.

Très triste

Kay Ng, un pharmacien de quartier chinois, s'est d'abord demandé si le vandalisme était un acte de discrimination, puis a suggéré que c'était peut-être simplement une « farce ».

Linda Chen, propriétaire du restaurant voisin Ben Ben, a qualifié le vandalisme de « très triste » parce que l'écriture est une source de réconfort pour ceux qui viennent de l'étranger.

Je me sens juste triste, très triste. Vous savez? Ce n'est pas bon signe. Je ne comprends pas pourquoi les gens font ça. Vous savez? On ne fait rien de mal pour personne. Mais je ne sais pas pourquoi les gens font ça. Je ne sais pas, je ne sais pas. Je ne comprends pas les gens, a mentionné Mme Chen.

Mme Chen a ajouté qu'elle espère que la Ville remplacera les panneaux par des panneaux plus grands et qu'elle envisagera d'installer des caméras de sécurité dans le secteur.

Avec les informations de Kimberley Molina

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits