•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'État de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées

Une femme fume une cigarette électronique.

L'État de New York est devenu le deuxième État américain à interdire les cigarettes électroniques aromatisées.

Photo : Reuters / Ronen Zvulun

Radio-Canada

New York est devenu mardi le second État américain à interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées, un geste visant à protéger les jeunes.

Entrée en vigueur immédiatement, la décision a été prise lors d'un vote du conseil de santé publique et de planification sanitaire de l'État de New York, convoqué à la demande du gouverneur Andrew Cuomo.

L'élu démocrate avait réclamé cette mesure d'urgence dimanche, invoquant la popularité croissance de ces produits chez les jeunes.

Selon les données de l'État de New York, 27,4 % des élèves du secondaire dans tout l'État consommaient des cigarettes électroniques en 2018. La proportion était de 10,5 % à peine quatre ans plus tôt.

L'interdiction vise les cigarettes aromatisées – à l'exception du menthol et de la saveur de tabac, et d'autres produits de vapotage. Les détaillants ont deux semaines pour retirer la marchandise de leurs étalages.

Des commerçants, qui avaient appelé le conseil à rejeter la proposition, ont cependant indiqué envisager une contestation judiciaire.

La mesure d'urgence expirera dans 90 jours, à moins d'être renouvelée. Le gouverneur Cuomo a cependant proposé un projet de loi qui rendrait l'interdiction permanente.

Un mouvement d'interdiction qui prend de l'ampleur

Le Michigan avait le premier décrété sur papier l'interdiction des cigarettes électroniques aromatisées au début du mois.

Des projets de loi interdisant ces produits ont également été déposés en Californie et au Massachusetts.

Plusieurs villes ont elles aussi la cigarette électronique dans leur mire. La Ville de San Francisco a pour sa part étendu l'interdiction à toutes les cigarettes électroniques, pas uniquement à celles qui sont aromatisées.

La semaine dernière, le gouvernement de Donald Trump a annoncé son intention de les interdire à la vente dans les prochains mois, pour contrecarrer leur succès croissant auprès des jeunes Américains.

Les autorités fédérales de la santé enquêtent sur des centaines de cas de maladies respiratoires s’étant développées chez des consommateurs de cigarettes électroniques. Elles ont répertorié 360 cas confirmés ou probables dans 36 États et 1 territoire, dont 6 morts.

Les directions de la santé publique de tout le Canada surveillent de près l'enquête de leurs homologues américains.

Au printemps dernier, Santé Canada a mené une vaste consultation pour comprendre le phénomène du vapotage. Certains groupes lui ont recommandé de limiter la vente des produits aromatisés.

La valeur du marché mondial des cigarettes électroniques est évaluée à 14,6 milliards de dollars canadiens.

Avec les informations de AFP, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Amériques

International