•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Molson Coors ouvre sa nouvelle brasserie à Chilliwack

Des cuves surmontées par de larges tuyaux sont alignées dans un hangar.

La toute nouvelle usine a été inaugurée mardi.

Photo : Radio-Canada / Nic Amaya

Adrien Blanc

La brasserie Molson Coors a officiellement ouvert son usine de fabrication de bières à Chilliwack, dans la vallée du Fraser, mardi. Elle est désormais prête à faire couler son houblon sur le marché britanno-colombien.

La nouvelle brasserie, d’une superficie de 14 ha, devrait employer une centaine de personnes et produire, selon Molson, plus de bière que le volume total de bières artisanales vendues en Colombie-Britannique durant l’année fiscale 2018-2019.

L’entreprise devrait assurer la production et la distribution de diverses bières sous les marques Molson, Coors, Granville Island et autres, au fur et à mesure que la demande augmentera, précise-t-elle dans un communiqué. Ces bières seront destinées au marché local et à l'exportation.

Pourtant, Bière Canada, qui représente les brasseurs canadiens, dont Molson, estime que les ventes de bières en Colombie-Britannique ont chuté de 3 % en un an.

Le directeur général de la guilde des brasseurs artisanaux de la Colombie-Britannique, Ken Beattie, pense que les grandes brasseries comme Molson Coors subissent la concurrence des vins et des boissons sucrées mélangées à de l'alcool.

Nous progressons, tandis que les grandes brasseries souffrent.

Ken Beattie, directeur général de la guilde des brasseurs artisanaux de la Colombie-Britannique

En août, les brasseries régionales, c’est-à-dire celles qui produisent entre 15 000 et 350 000 hectolitres, étaient à 10 % d’augmentation des ventes, constate Ken Beattie, et les brasseries de moins de 15 000 hectolitres étaient à 8 % d'augmentation.

Le marché de la bière artisanale a triplé au cours des huit dernières années en Colombie-Britannique, ajoute-t-il, atteignant désormais le tiers des ventes de bières dans la province.

Ken Beattie n'est donc pas inquiet pour l'avenir des brasseries artisanales. Nous pouvons concevoir de nouvelles bières en un claquement de doigts toutes les deux semaines, assure-t-il. Je ne vois pas comment une grande brasserie pourrait nous concurrencer sur ce terrain.

Avec les informations d’Yvette Brend et l’émission « The Early Edition  »

Colombie-Britannique et Yukon

Bière et vin