•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de transparence pour le clergé

Un crucifix est accroché près de la table de conférence.

Le cardinal Gérald-Cyprien Lacroix et l'évêque Noël Simard ont tenu une conférence de presse pour offrir leur soutien et lancer un appel aux victimes d’abus sexuel commis par des membres du clergé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les évêques du Québec lancent un appel aux victimes d’abus sexuel commis par des membres du clergé et offrent leur soutien.

Le président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, Mgr Noël Simard estime que les mesures mises en place au cours des dernières années semblent prouver leur efficacité. « Depuis qu’il y a eu la mise en place d’écoute et de bureau d’accueil, il y a eu une augmentation. On peut le dire. Le nombre, je ne peux pas vous le dire, mais il y a eu une augmentation. »

Monseigneur Simard s'adresse au journaliste.

Le président de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec, Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield

Photo : Radio-Canada

Chacun des diocèses du Québec doit mettre en place des mesures de prévention, de signalement et d’accompagnement des potentielles victimes.

Selon Mgr Simard, il fallait agir pour protéger les victimes et c’est bénéfique. C’est tout ce qu’on veut. C’est de rejoindre les personnes et de les accompagner. En ce sens là nos procédures portent fruit.

Par ailleurs, les évêques du Québec rappellent que c’est tolérance zéro. Même si les personnes soupçonnées d’abus sexuel ou d’inconduite sont réputées innocentes jusqu’à preuve du contraire, le clergé prétend qu’il se montre sévère.

Dès que nous avons des allégations crédibles, nous retirons immédiatement cette personne-là,  rappelle le cardinal Gérald Cyprien Lacroix.

Le cardinal Lacroix s'adresse aux journalistes.

Le cardinal Gérald-Cyprien Lacroix, archevêque de Montréal

Photo : Radio-Canada

L’archevêque de Québec se montre catégorique. Un prêtre, un diacre ou un agent de pastoraux [sera] retiré du ministère tant qu’on n’a pas la clarté. On le fait déjà depuis longtemps. C’est tolérance zéro. Il y a des allégations crédibles. Vous cessez votre ministère. Vous n’avez plus le droit d’exercer votre ministère nulle part. C’est assez drastique ça, soutient-il.

Cette intervention des évêques du Québec survient en marge de leur assemblée qui se déroule deux fois par année à Trois-Rivières.

Mauricie et Centre du Québec

Croyances et religions