•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Camper au Yukon risque de coûter plus cher

Deux tentes au milieu d'une forêt.

Le prix des emplacements de campings risque d'augmenter au Yukon.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Les tarifs de camping pourraient augmenter au Yukon pour assurer les services supplémentaires nécessaires en raison d’un nombre croissant de visiteurs.

C’est du moins ce qui ressort de l'ébauche d'une stratégie du gouvernement territorial, qui veut revoir les politiques d’usage de ses parcs, dont la fréquentation augmente fortement depuis une dizaine d’années.

Une première consultation sur ce dossier avait été lancée auprès du public en 2018, mais le gouvernement lui demande à nouveau son avis. (Nouvelle fenêtre) « Est-ce que l’on a bien capté ce qu’on a entendu l’année passée? », se demande Jean Langlois, le responsable de la stratégie et des règlements pour la section des parcs au département de l’Environnement.

Les parcs accueillent deux fois plus de gens qu’en 2009 et, à ce rythme, le nombre de visiteurs pourrait doubler dans cinq ans, estime M. Langlois.

Ça amène à une gestion et un niveau de service qui doivent répondre à la demande.

Jean Langlois, ministère de l'Environnement

Tout d’abord, les visiteurs ne payent actuellement que 12 $ pour une place de camping, un prix qui n’a pas évolué depuis 2002 et qui ne représente que 10 % des coûts d’utilisation des parcs, constate M. Langlois. En augmentant les prix des nuitées, les campeurs contribueraient à 20 % de ces coûts.

Ensuite, le gouvernement envisage d’augmenter le nombre d’emplacements de camping pour répondre aux gens qui se plaignent du bruit de génératrices provenant de roulottes ou de campeurs qui restent éveillés tard dans la nuit.

On pense à un nouveau camping avec au moins une centaine d’emplacements qui seraient quelque part dans la région de Whitehorse.

Jean Langlois, ministère de l'Environnement

Quant au bois pour les feux de camp, il resterait inclus dans le prix d’entrée, car le Yukon n’a pas assez de personnel pour vendre du bois à chaque campeur.

Grand-Nord

Politique territoriale